“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les dessous de l'ITF de Cap-d'Ail : l'arbitrage

Mis à jour le 07/04/2016 à 05:06 Publié le 07/04/2016 à 05:06
Le directeur sportif Yannick Meloux, ici pendant le tirage au sort de dimanche.

Le directeur sportif Yannick Meloux, ici pendant le tirage au sort de dimanche. O.-V. M.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les dessous de l'ITF de Cap-d'Ail : l'arbitrage

Lorsqu'on pense « tennis », on voit les joueurs, l'arbitre perché sur sa chaise haute, les ramasseurs de balles et peut-être, aussi, les juges de ligne.

Mais un tournoi de tennis comme celui de Cap-d'Ail ne se résume pas à cette partie émergée de l'iceberg, qui cache, en dessous, plusieurs dizaines de « petites mains » indispensables à la compétition. L'arbitrage par exemple.

Sur les courts, les onze membres du team d'arbitrage mandatés par la Fédération française de tennis (FFT) se relaient du matin au soir sous la houlette du juge arbitre international, Yannick Meloux, directeur sportif.

Ces arbitres sont placés sous la direction d'un responsable d'arbitrage qui les observe, note leurs prestations et les conseille, complétant ainsi leur formation. Seuls les meilleurs d'entre eux arbitreront les finales.

Mais celui qui chapeaute tout ce petit monde, Yannick Meloux, ne gère pas que les arbitres. Pour sa première année à Cap-d'Ail, le directeur sportif s'occupe également des joueurs. C'est lui qui supervise leurs inscriptions, sait tendre une oreille attentive et impartiale en cas de réclamation. C'est également lui qui gère les éventuels litiges et veille sur l'application des règlements.

Il programme les matches, enregistre les résultats au fur et à mesure et gère la mise en place des tableaux simples et doubles.

Côté technique, il est l'homme qui vérifie que le cahier des charges soit respecté et c'est également lui qui note l'organisation et les infrastructures du tournoi. Son arme favorite : un talkie-walkie en liaison directe avec les arbitres de chaise et le ciné, un ordinateur, deux lignes internet, une photocopieuse et les dizaines de ramettes de papiers nécessaires à l'impression de plusieurs centaines de pages par jour.

Yannick Meloux dirige les arbitres du tournoi mais gère aussi les joueurs, les aspects sportifs et techniques.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.