Djokovic, Medvedev, Zverev... Les stars du tennis préparent leur saison au Monte-Carlo Country Club en hiver

Chaque fin d’année, de grands noms viennent profiter des installations du Monte-Carlo Country Club pour préparer leur saison. Le club, lui, s’adapte pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions.

Article réservé aux abonnés
Yannis Dakik Publié le 04/01/2023 à 11:00, mis à jour le 04/01/2023 à 12:27
Jannik Sinner, le voisin italien, fait partie des joueurs qui viennent régulièrement fouler la terre-battue du Monte-Carlo Country Club en dehors du Rolex Masters. Photo d’archives Jean-François Ottonello

C’est une "tradition" qui ne date pas d’hier. Depuis les années 1980, le Monte-Carlo Country Club accueille chaque année, à partir du mois de novembre – qui signe leur fin de saison – des joueurs professionnels de tennis.

C’est à cette période qu’ils en profitent pour faire du "foncier" afin de commencer la nouvelle saison dans les meilleures conditions. "L’ATP [l’association des joueurs de tennis professionnels NDLR], qui s’appelait l’ATP Tour à l’époque, a pris ses bureaux au niveau du Monte-Carlo Sun, retrace Éric Domérégo, directeur adjoint du club. Ensemble, nous avons des accords de travail et on a toujours gardé une relation. Et depuis quelques années, nous avons décidé de créer un "‘ATP Camp" qui était comme une université pour les joueurs qui pouvaient bénéficier de notre salle de fitness, de nos courts..."

En dehors des dates des différents tournois organisés chaque année, le Monte-Carlo Country Club retrouve sa quiétude et son ambiance familiale. Photo Jean-François Ottonello.

De plus en plus de résidents

Au fil du temps, de nombreux grands noms du tennis sont devenus résidents monégasques. "Ce camp a donc naturellement pris de l’importance au fur et à mesure que le nombre de résidents a augmenté", poursuit Éric Domérégo.

Pour autant, n’allez pas croire que les joueurs toquent à la porte du club situé à Roquebrune-Cap-Martin à l’improviste. "Chaque année on fait le point avec l’ATP sur les besoins qu’ils ont, notamment les vestiaires avec les tables de massage, les courts, et particulièrement ceux en dur [car la saison de tennis démarre sur dur en Australie dès fin décembre, NDLR]. On a acheté des machines pour sécher les courts à cause de l’humidité qu’on peut avoir à cette période de l’année, et aussi une machine de cryothérapie."

"Ils se sentent comme à la maison"

Novak Djokovic, Daniil Medvedev, Alexander Zverev, Grigor Dimitrov et la liste est encore longue... Quand vous accueillez autant de grands noms du tennis au sein de votre club, forcément, difficile de cacher votre fierté. "On est très fiers de les accueillir ici, c’est vrai, reconnaît Éric Domérégo. Le point positif c’est que c’est un véritable échange. Les joueurs – et on en est très contents – sont généreux envers nos membres et notre personnel. On va au-delà du simple service qu’on leur rend. Il y a toujours un geste, de la politesse."

Récemment, c’est Stan Wawrinka, qui est venu s’entraîner plusieurs jours. Et il n’est pas venu les mains vides. Le Suisse a ramené plusieurs bouteilles de champagne pour le personnel du club.

Les membres, eux, ne sont pas non plus à l’abri d’une belle surprise. "Les membres déjeunent parfois au restaurant et ils peuvent trouver à la table d’à côté un Jannik Sinner. Cette relation amicale est très appréciée. [...] Ils se sentent comme à la maison."

Mais le séjour est de courte durée pour la plupart des professionnels. Ils ont déjà tous pris la direction de l’Australie où l’Open d’Australie, premier grand chelem de l’année, les attend le 16 janvier... avant un retour en Principauté le 8 avril, date du Monte-Carlo Rolex Masters.

A la boutique du club, émilien corde les raquettes des licenciés... et des joueurs professionnels. Photo Jean-François Ottonello.

"jannik sinner m'a amené 8 raquettes différentes"

Bien que les joueurs voyagent systématiquement bien entourés, le club met également un cordeur à disposition des athlètes. "On a cordé pour Grigor Dimitrov. Daniil Medvedev est venu aussi. On a souvent Alexander Zverev, Matteo Berrettini, David Goffin également, raconte émilien, qui gère aussi les raquettes des licenciés du club dans la boutique. Ils nous font confiance. On est en doublon avec un collègue pendant cette période selon l’arrivage et les années en fonction des joueurs qui sont là."

Beaucoup d’entre eux profitent de cette longue coupure – la plus longue de la saison – pour tester du nouveau matériel. "Zverev est venu faire un test avec sa raquette, Berrettini et Musetti aussi. Sinner est venu il y a moins de 15 jours avec huit raquettes différentes! C’est très technique. C’est comme un pilote de formule 1 avec sa voiture."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.