Rubriques




Se connecter à

Dans les coulisses de l’organisation du tournoi de tennis de Cap-d’Ail

Cela fait plusieurs jours qu’une équipe d’organisation d’une trentaine de passionnés s’investie au service de l’Open junior. Petit tour d’horizon dans les coulisses du tournoi de Cap-d’Ail.

Adrien Santucci Publié le 03/04/2022 à 09:30, mis à jour le 02/04/2022 à 19:49
De l’entretien de la terre battue dépend souvent la qualité d’un tournoi. (Photo A.S.)

Des services municipaux aux petits soins

"Il convient de répondre aux attentes de nos hôtes, de respecter l’exigeant cahier des charges de l’ITF, de se montrer à la hauteur du standing de notre événement" fait remarquer Gilles Frasnetti, l’adjoint aux Sports qui ajoute que "les services municipaux ont un rôle déterminant dans la préparation du tournoi: les services techniques qui assurent l’installation du village, des infrastructures."

L’hébergement, un poste capital

"L’hébergement et la restauration des joueurs et de coaches représentent en termes de dépenses presque la moitié du budget du tournoi", explique Jean Malaussena. "C’est une lourde responsabilité", précise Florent Ledanois, le responsable de l’hospitalité: "Mon rôle est de réserver les chambres de nos hôtes dans un strict respect du cahier des charges de l’ITF puis de me coordonner avec le juge arbitre afin de calculer leur quote-part de participation dans la mesure où ils ne sont plus pris en charge à partir du lendemain matin de leur élimination en simple et en double." Comme chaque année, pendant le tournoi, la base nautique est aménagée en restaurant des joueurs, avec service permanent de 11h à 21h.

Des chauffeurs au pas de course

Depuis vendredi soir dernier, ils ont commencé leurs premiers trajets en récupérant joueurs, joueuses et coaches à la gare SNCF pour les accompagner à leurs hôtels. Pendant une semaine, ils seront mobilisés au service des joueurs, avec pour but de répondre à leurs attentes.

Les agents d’entretien

Ce "gang de l’ocre" est un maillon essentiel à la bonne tenue du tournoi. Ils évaluent en permanence l’état des terrains, et sont conditionnés pour anticiper les précipitations météorologiques. Leurs pires ennemis sont bien évidemment le vent et la pluie.

 

Les cordeurs

On ne les voit pas beaucoup, mais eux aussi ont un rôle important. Les cordeurs avec leurs machines dernier cri, recordent en moyenne une cinquantaine de raquettes par jour.

Le juge arbitre

Il est la tour de contrôle du tournoi. Son rôle est de veiller à la bonne tenue générale du tournoi, comme le concède Benjamin Pomportes, juge arbitre de cette 23e édition: "Je dois tout superviser et régler les problèmes susceptibles de nuire au bon déroulement du tournoi." Il gère la programmation des rencontres, et chapeaute une équipe de 13 jeunes arbitres de chaise. Avec 148 matchs au programme, il y a du pain sur la planche.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.