“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Course-poursuite dans la vieille ville

Mis à jour le 01/08/2018 à 05:12 Publié le 01/08/2018 à 05:12
Dans le viseur des équipes de tournage.

Dans le viseur des équipes de tournage. A. Mahieddine

Course-poursuite dans la vieille ville

Une course-poursuite dans les rues de Menton détrempées ?

Une course-poursuite dans les rues de Menton détrempées ? On ne peut pas dire que ce soit un décor habituel pour l'une des villes les plus ensoleillées de France. Mais le charme de la pub Peugeot tournée lors des Rolex Master - pour une diffusion à l'occasion du tournoi de Roland Garros - tient en partie de cette incongruité. Ainsi qu'au génie de son réalisateur, un certain Thor Saevarsson, très connu dans le milieu. Sans compter sur les comédiens : six tennismen parmi les plus en vogue de la planète. Six ambassadeurs de la marque Peugeot, en fait, dont la mission (impossible) consiste alors à rattraper un SUV 5 008 à l'aide de leur seule raquette.

À noter que dans le casting, le jeune argentin Diego Schwartzman remplace David Goffin après que celui-ci a signé un contrat de sponsoring avec Mercedes. On raconte par ailleurs que Novak Djokovic aurait également dû être de la partie. Lui qu'on avait déjà aperçu il y a quelques années dans une autre pub Peugeot, en partie tournée sur la place principale de Gorbio. Du côté des légendes, on pouvait cela dit compter sur Juan Martin Del Potro en train de se faire raser chez un (faux) barbier. Ou encore sur David Ferrer, au niveau des jardins Biovès, déguisé en… policier !

Malgré quelques couacs liés à des modifications de circulation, les Mentonnais se sont montrés plutôt ravis d'assister à un tel tournage. Qu'ils aient été dans la vieille ville, sur le bord de mer ou rue Partouneaux, beaucoup ont pu jeter un œil aux coulisses de ce spot à grands moyens. Sur les photos que certains ont prises, on remarque ainsi que les T-shirt portés par les joueurs tranchent avec les parkas qu'arborent tous les membres de l'équipe de tournage. Que l'ensemble des caméras a dû être protégé à l'aide de parapluies et de plastiques transparents. Ou encore que des passages piétons fictifs ont été rajoutés dans la ville.

Abdelwaheb Mahieddine raconte que son atelier a servi de poste de regroupement et d'interview des joueurs de tennis. « La rue de Bréa a ravi l'équipe de tournage, assure-t-il. Ils m'ont informé qu'ils la suggéreraient pour tout prochain tournage. Il y a eu des interviews pour France 2 et des journaux anglais et espagnols. Ils ont tous déjeuné à l'atelier. » Quels retours au moment de la sortie de la vidéo sur internet ? Intérêt et humour. « Ils sont bien beaux de faire les pubs à Menton, mais aucun n'a eu le cran de venir nous défier à la Madone », ironise ainsi un internaute. « Heureusement que c'est une pub pour Peugeot et non pour l'Office du Tourisme ! » pouffe une autre, encore marquée par les trombes de pluie. Mais de l'avis de beaucoup, une telle pub démontre une chose : « Menton est une ville branchée sans qu'on s'en rende compte… »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.