Décès de l'archevêque émérite de Monaco, Mgr Barsi : unanimes, les hommages se multiplient

Archevêque de Monaco de 2000 à 2020, Mgr Bernard Barsi est décédé mercredi à Nice. Enfant de Nice amoureux de l'arrière-pays et ses montagnes, il a participé à tous les événements les plus marquants de ces vingt dernières années à Monaco. Depuis mercredi soir, les hommages officiels se succèdent.

Thomas Michel Publié le 29/12/2022 à 17:18, mis à jour le 29/12/2022 à 19:08
Mgr Barsi lors de la procession de la Sainte-Dévote à Monaco. Jean-François Ottonello

Gouvernement princier


" Durant toutes ces années, jusqu’à sa retraite en 2020, Monseigneur Bernard Barsi a guidé la communauté catholique de Monaco, avec bienveillance et fraternité. Toujours à l’écoute des fidèles, il savait prodiguer conseils et réconfort à tout un chacun. Ses qualités humaines étaient unanimement reconnues et appréciées.
Depuis sa consécration épiscopale le 8 octobre 2000, il a été l’acteur et le témoin privilégié des moments de joie et de tristesse de la communauté monégasque et des grands événements religieux qui ont accompagné la Famille Princière et la population de la Principauté.
Le gouvernement princier présente ses plus sincères condoléances à sa famille, ainsi qu’aux membres du Diocèse de Monaco et à la communauté catholique de la Principauté."

Mgr Jean-Philippe Nault, évêque de Nice


"Je suis très touché par la disparition de Mgr Barsi, comme nombre d’Azuréens de son diocèse d’origine. Il était apprécié de tous, en raison notamment de cette amitié fraternelle et fidèle qui le caractérisait tant. C’était là son charisme, son chemin d’évangélisation. Je me souviens de son accueil chaleureux lors de mon arrivée à Nice, et conserve ses conseils avisés de ces derniers mois. Je n’oublie pas sa famille, ses proches, celles et ceux qui ont eu la joie de croiser sa route."

Brigitte Boccone-Pagès, présidente du Conseil national


"Mgr Bernard Barsi était un homme d’Église dévoué et une personnalité très appréciée par toute la communauté monégasque. Nos compatriotes et nos résidents se sont liés d’affection pour cet homme qui a participé à tous les grands moments de la vie de notre pays de ces 20 dernières années. Au Conseil national, dans le cadre de l’exercice législatif sur des textes dits sensibles, notamment sur la dépénalisation de l’IVG pour la femme, le contrat de vie commune ou encore sur l’ouverture des commerces le dimanche, les élus ont toujours pu s’appuyer sur son écoute bienveillante et sur une qualité de dialogue sérieux et sincère pour faire évoluer de manière raisonnable et responsable la législation monégasque, en phase avec les attentes de notre population et l’évolution des mentalités. C’est le cœur serré que nous lui disons aujourd’hui ‘‘merci’’."

Georges Marsan, maire de Monaco


"Mgr Barsi était un Homme d’Église unanimement apprécié. Il était toujours présent dans les moments de joie et de peine que nous traversions. Toujours présent également dans le quotidien de chacun pour prodiguer conseils et amener réconfort. Je suis très triste et je prie pour lui. C’est une perte immense pour notre communauté."

Christian Estrosi, maire de Nice


"Mgr Barsi occupait une place immense dans le cœur des fidèles de notre territoire. C’était un Niçois très profondément attaché à sa ville et à son comté, où il a exercé dans plusieurs paroisses. Il avait un lien fort avec la montagne. Après avoir été ordonné prêtre, il fut nommé vicaire en montagne, à Saint-Etienne-de-Tinée, Auron et Isola 2000, qu’il avait participé à inaugurer en 1971 et dit la messe à cette occasion."

Eric Ciotti, député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes


"Mgr Barsi était profondément niçois et très attaché à la culture du comté et des Alpes-Maritimes. Il résidait au cœur de Nice, rue Vernier, et siégeait au sein du bureau de l’Academia nissarda où son érudition et son humour étaient très appréciés. Homme de contact, toujours souriant et disponible, il laissera la marque d’un homme d’Église unanimement apprécié (...) Il n’a jamais oublié ses racines et continuait ainsi à participer aux fêtes patronales et aux cérémonies dans le Diocèse de Nice."

Charles Ange Ginésy, président du département des Alpes-Maritimes


"Né à Nice en 1942 et ordonné prêtre en 1969, Monseigneur Barsi était une personnalité ecclésiastique majeure des Alpes-Maritimes. Il était profondément attaché à la montagne et avait notamment été curé encadrant au centre de jeunesse de Notre-Dame de la Joie à Beuil, puis vicaire à Saint-Etienne-de-Tinée avant d'être nommé archevêque de Monaco en 2000. Son engagement a été reconnu par la République Française qui lui a remis la médaille de Chevalier de l’Ordre de la Légion d’honneur en 2021, pour ses services au sein de l’Eglise et au service du bien commun.
Monseigneur Barsi a exprimé à plusieurs reprises son soutien envers les Chrétiens d’Orient, notamment lors de rencontres annuelles du Conseil des Conférences Episcopales d’Europe (CCEE). Ses actions visaient à condamner la persécution des Chrétiens dans le monde et les différentes formes d’intolérance ou de discrimination qu’ils subissent en Europe."

Ladislas Polski, maire de La Trinité


"Mgr Barsi fut curé de La Trinité pendant une décennie au cours de laquelle il marqua de son empreinte, par sa présence simple et son humanité, la mémoire de nombreuses familles trinitaires dont certaines continuaient de le solliciter pour les sacrements de leurs proches qu’il célébrait régulièrement. Certains anciens Trinitaires rappellent souvent aussi, parmi d’innombrables et touchantes anecdotes intimes, qu’il fit sonner le tocsin, selon l’usage séculaire pour signaler un grand danger, à la fin des grèves historiques qui s’opposaient à la fermeture des usines Vernier où travaillaient des centaines d’ouvriers.
‘’Ceux qui croyaient au ciel et ceux qui n’y croyaient pas’’, comme disait le poète, garderont le souvenir d’un homme intelligent, simple et chaleureux."

Mairie de Sospel

"Profonde tristesse à l’annonce du décès de Monseigneur Bernard Barsi, Archevêque émérite de la principauté de Monaco.
Un Homme sage et érudit vient de nous quitter. Son souvenir sera toujours présent. Ami de Sospel, il va nous manquer.
Très sincères condoléances à sa famille, ses proches, à la communauté catholique de Monaco et autres paroisses où il a officié."

Sébastien Olharan, maire de Breil-sur-Roya

"Triste d'apprendre le décès soudain de Monseigneur Barsi qui fut longtemps implanté dans la vallée des Paillons avant de devenir Archevêque de Monaco. Je garde un souvenir ému de sa venue à Libre l'an dernier et j'adresse toutes mes condoléances à ses proches."

 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.