“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

A Arcachon, le resto avec vue sur le bassin, "c'est bon pour le moral"

Mis à jour le 02/06/2020 à 17:06 Publié le 02/06/2020 à 17:00
Réouverture d'un restaurant avec vue sur le bassin d'Arcachon le 2 juin 2020

Réouverture d'un restaurant avec vue sur le bassin d'Arcachon le 2 juin 2020 AFP / GEORGES GOBET

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

A Arcachon, le resto avec vue sur le bassin, "c'est bon pour le moral"

"On attendait ça avec impatience: d'abord pour l'amour du métier et aussi parce qu'il faut bien faire rentrer des sous dans la caisse!" A Arcachon, Nino Caballero a rouvert son restaurant mardi avec un large sourire, caché derrière un masque au nom de son restaurant.

"On va faire une très belle saison", prédit le patron des "Terrasses du port", établissement doté d'une grande terrasse en "rooftop" avec vue sur les forêts de mats de la marina. Derrière lui, des serveurs vêtus de rouge et noir, jusqu'aux masques, s'affairent à dresser les tables ou préparer la menthe pour les cocktails.

Distributeurs de gel hydroalcoolique à l'entrée, tables largement espacées, code QR à flasher pour lire la carte des boissons: tout est prêt pour les premier clients de midi, après deux mois et demi de fermeture.

Avec ses plus de 400 m2 de terrasse, le jeune restaurateur se sent "plus serein que certains collègues, notamment pour l'espacement". Paradoxalement, il a même gagné quelques tables en extérieur: dans le coin bar à tapas, il lui a fallu enlever les confortables banquettes, exclues à l'ère de la distanciation sociale.

Réouverture d'un restaurant avec vue sur le bassin d'Arcachon le 2 juin 2020
Réouverture d'un restaurant avec vue sur le bassin d'Arcachon le 2 juin 2020 AFP / GEORGES GOBET

S'il se dit "plein d'énergie" pour la reprise, M. Caballero est aussi "un peu agacé" par le manque de temps pour s'organiser : "Depuis l'annonce de jeudi (sur la réouverture), il y a eu un week-end de trois jours, c'est compliqué pour l'organisation. Mais bon, on nous avait déjà fait le coup pour le confinement (le 14 mars) avec une annonce à 19Hh30 pour une fermeture à minuit..."

Au lieu de ronger son frein, M. Caballero a profité de la fermeture forcée pour aménager son restaurant: "On a construit une grande pergola, ça nous permettra de faire plus de couverts cet hiver" et rattraper, même très partiellement, les pertes d'un printemps tronqué.

"Grosse perte"

Plus loin dans la cité balnéaire, face à la plage, les premier clients approchent timidement des tables en terrasse de "La Marina".

"Vous avez toujours l'assiette texane?", s'enquiert un habitué de cette brasserie/snack auprès de la gérante, Elisabeth Labourguigne, qui lui réserve une table à l'ombre.

Réouverture d'un restaurant avec vue sur le bassin d'Arcachon le 2 juin 2020
Réouverture d'un restaurant avec vue sur le bassin d'Arcachon le 2 juin 2020 AFP / GEORGES GOBET

La restauratrice, qui a perdu 30% de couverts en espaçant les tables, redoute l'absence de la clientèle étrangère. "On va travailler avec les locaux, les Parisiens, ils ont besoin d'un grand bol d'air. On verra à la fin de la saison, mais c'est sûr qu'on va avoir une grosse perte", explique-t-elle.

Son mari et elle avaient prévu de vendre l'affaire à leur fils trentenaire à la mi-mars. Mais le confinement est passé par là. La vente est repoussée: "On ne lui fera pas ce cadeau empoisonné".

Attablé avec une collègue devant une salade tomates/mozzarella, Christian, habitant d'Arcachon, "voulait vraiment manger avec vue sur le bassin". A quelques encablures, des baigneurs profitent de la plage et au loin, la presqu'île du Cap Ferret de détache derrière la jetée.

"C'est bon pour le moral", se réjouit Dominique Tauzin, venue en famille d'une ville toute proche. "Il n'y a pas trop de monde, on pensait que les terrasses seraient prises d'assaut, on est ravis!"

"Ça nous permet de dire aux restaurateurs qu'on est là, qu'on ne va pas les lâcher", souligne sa fille Céline.

Chez "Diego L'écailler", l'optimisme est de rigueur: "ça reprend doucement mais on s'attend à un gros week-end pour la fête des mères", explique Stéphanie Psalmon, responsable de salle. "Les gens sont impatients de ressortir, tous ensemble, en famille."

En ville, Thierry Renou a décalé la réouverture du "Patio" à mercredi, "pour bien faire les choses".

Le chef-propriétaire de cet établissement étoilé au Michelin, qui n'a perdu que trois tables, doit se faire à l'idée de porter le masque aux fourneaux.

"On n'a plus de nez, or c'est important quand on cuisine", dit-il. "Il va aussi manquer le sourire des serveurs. Mais on va faire comme en Asie: sourire avec les yeux".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.