“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un chroniqueur de CNEWS fait son mea culpa après sa diatribe contre la Principauté

Mis à jour le 23/02/2021 à 11:36 Publié le 22/02/2021 à 11:30
Guillaume Bigot a été recadré par la Principauté.

Guillaume Bigot a été recadré par la Principauté. Photo capture écran CNEWS

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Un chroniqueur de CNEWS fait son mea culpa après sa diatribe contre la Principauté

Sur le plateau de CNEWS ce dimanche, Guillaume Bigot - qui se présente comme essayiste, chef d’entreprise et politologue sur sa page Facebook - a ordonné une charge contre la Principauté et sa façon d’appréhender les règles sanitaires face à la pandémie.

"Tous les patients à Monaco qui ont besoin d’aller en réanimation vont dans les hôpitaux de Nice, c’est la réalité. A Monaco, les restaurants ne sont pas fermés et le MacDo est bondé", a-t-il affirmé.

"Fake news"

Sans surprise, la sortie du chroniqueur a ému le Rocher. Et le gouvernement princier a vertement réagi ce lundi sur les réseaux sociaux qualifiant de "fake news" les propos de Guillaume Bigot.

Avançant, en réponse, des données chiffrées indiquant que depuis le début de la crise sanitaire il y a un an, seul un patient de Monaco a été transféré dans les Alpes-Maritimes.

"Ces six derniers mois, 52% des patients hospitalisés à Monaco sont français. En ce moment, douze patients sont en réanimation à Monaco, six sont des résidents français. Le Centre hospitalier Princesse Grace soigne 7% des patients des Alpes-Maritimes avec professionnalisme. Dès qu’il le peut, le CHPG accueille des patients français comme lors du cluster à Menton. La Principauté de Monaco est fière de faire preuve de solidarité avec le pays voisin et ami dans ces moments de lutte contre la pandémie de la Covid-19" souligne le gouvernement. En précisant que "les restaurants sont inaccessibles aux personnes extérieures à Monaco" depuis le 2 janvier.

"Mise en cause scandaleuse"

Sur le même sujet, les élus du Conseil national se sont émus de ces propos, parlant de choc face à "une série de mises en cause médiatiques scandaleuses visant la Principauté" et dénonçant "avec force ces contre-vérités proférées sur ces plateaux de journaux télévisées, stigmatisant notre pays de façon indigne et injuste".

Via Twitter, ce lundi soir Guillaume Bigot a fait son mea culpa précisant que ses sources étaient "manifestement mal renseignées ou mal intentionnées".

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.