Rubriques




Se connecter à

TV5 Monde: une fenêtre sur Monaco dans 211 pays

Yves Bigot, invité du Monaco Press Club, a expliqué les enjeux de l’adhésion de la Principauté à la chaîne francophone internationale dont il est le directeur général.

Joelle Deviras Publié le 26/04/2022 à 18:30, mis à jour le 26/04/2022 à 19:44
Yves Bigot, directeur général de TV5 Monde, a répondu aux questions du Monaco Press club, vendredi, au Foyer Gustave de l’Hôtel Hermitage. (Photos Alberto Colman)

En collaboration avec Monte-Carlo Riviera TV, TV5 Monde va diffuser des programmes "made in Monaco" à travers le monde à partir de mi-2023. Une fenêtre internationale en français sous-titrée en treize langues qui s’ouvre sur 404 millions de foyers dans 211 États soit une audience de 60 millions de téléspectateurs qui sont des voyageurs, des expatriés, des francophones de tous pays mais aussi des francophiles qui utilisent le sous-titrage.

Moins cher pour Monaco en raison de la taille du pays

Ceci est le résultat de l’adhésion de Monaco à la chaîne internationale il y a quatre mois et demi en prenant 5,3% du capital de TV5 Monde, soit quelque 4.282.000 euros. "Notre financement est extrêmement complexe, explique Yves Bigot. Le directeur général de TV5 Monde depuis presque dix ans a répondu aux questions des journalistes et invités du Monaco Press Club, vendredi dernier, au foyer Gustave de l’Hôtel Hermitage*. Nous avons été créés le 1er janvier 1984 par la France, la Confédération de Suisse et la Fédération Wallonie Bruxelles, rejoints deux ans plus tard par le Canada et le Québec. C’est un club de nations francophones. La France contribue aux 2/3 du financement de la chaîne. Le ticket d’entrée de Monaco a été pris en compte en raison de la taille du pays."

Des pourparlers démarrent en 2016

C’est Yves Bigot qui s’est rapproché de la Principauté, début 2016, pour développer de la croissance externe. "Ça faisait plus de 35 ans qu’aucun nouvel tat n’avait adhéré à TV5 Monde." Il s’agissait alors pour Yves Bigot de relever plusieurs défis, comme la mise en service de plateformes de programmes; nouvelles offres qui nécessitent davantage d’argent. Il fallait toutefois déterminer des États compatibles avec les valeurs de la chaîne internationale. "Avec le Maroc par exemple, il y a une difficulté qui fait que nous pourrions avoir un type d’association mais pas une entrée dans TV5 Monde car l’homosexualité est criminalisée dans ce pays." Toutefois, Yves Bigot a souligné que l’entrée de partenaires africains serait souhaitable et qu’il y "réfléchit depuis un certain temps".

Les négociations s’accélèrent début 2021

Les rapprochements, rencontres, contacts, se sont poursuivis à leur rythme; jusqu’à une accélération début 2021. "Nous avons eu des interlocuteurs qui avaient vraiment envie d’aboutir. Laurent Anselmi, puis une délégation monégasque sont venus au quai d’Orsay à Paris pour rencontrer la présidence de TV5 Monde." À l’époque, cette présidence, qui tourne tous les deux ans, était française et représentée par le Ministère de la Culture et le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. "Pour rentrer chez nous, il ne suffit pas de payer." Il faut partager les mêmes valeurs. Mais il fallait aussi que Monaco se dote d’une chaîne de service public avec une indépendance éditoriale vis-à-vis des pouvoirs politiques et économiques; indépendance garantie dans sa charte fondatrice.

"Le meilleur de la création francophone"

"La ligne éditoriale de TV5 Monde est très simple: nous diffusons le meilleur de la création francophone de nos six États partenaires mais aussi de l’ensemble du monde francophone, et notamment l’Afrique. Évidemment, nous garantissons une information fiable et vérifiée - c’est plus que jamais essentiel."

 

"C’est un très bon deal pour ceux qui nous rejoignent. Le prix est imbattable", assure Yves Bigot.

TV5 Monde a des relations permanentes avec les chaînes partenaires des pays. Pour Monaco, l’interlocuteur est Monte-Carlo Riviera TV. Les chaînes proposent des programmes pour lesquels elles ont libéré les droits et TV5 Monde "fait son marché". Mais la chaîne internationale a deux autres sources de programmes qui nourrissent nos antennes: les programmes fabriqués par la chaîne elle-même avec sa centaine de journalistes et les programmes achetés: des films, séries, documentaires, rendez-vous sportifs, films d’animation, spectacles vivants.

La diffusion monégasque sera d’abord prise sur le temps français

En accord avec la France, la diffusion monégasque sera prise sur le temps français jusqu’à fin 2024.

À l’avenir, des journalistes de TV5 pourraient se déplacer jusqu’à Monaco pour couvrir un événement. "Mais on attend que Monte-Carlo Riviera le fasse pour nous. Pour Monaco, on ne travaillera qu’avec cette chaîne."

 

Les sujets liés à l’environnement, la Méditerranée, au sport et à la culture seront largement traitées. "Nous essayons de nous adresser au public qui nous regarde; notamment en Afrique avec ses 50 millions de téléspectateurs qui ont l’habitude de voir des thématiques traitées par les pays partenaires de la chaîne."

Il n’y a pas d’obligation d’une durée minimale de diffusion de programmes monégasques. "Ma politique depuis dix ans est que les partenaires soient heureux; et, pour cela, il faut bien les traiter." Ainsi la Principauté sera notamment contributrice du journal de 18 heures intitulé 64 minutes, le monde en français.

* Etaient notamment présents Brigitte Boccone-Pagès, vice-présidente du Conseil national représentant Stéphane Valeri, président du Conseil national et l’ambassadeur de France à Monaco Laurent Stéfanini.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.