Qui sont ces deux sœurs de Monaco qui tentent Pékin Express ?

Fusionnelles, sportives et déterminées, Charlotte et Sarah, deux Enfants du pays, ont participé à la célèbre émission d’aventure. Le premier épisode sera diffusé le 10 février au soir sur M6.

Article réservé aux abonnés
Thibaut Parat Publié le 01/02/2022 à 18:54, mis à jour le 01/02/2022 à 18:55
Charlotte, 33 ans, et Sarah, 30 ans, ont mis leur relation fusionnelle au service d’une expérience d’une vie. Photo Patrick Robert / M6

Au téléphone, leur ton enjoué et rieur trahit d’emblée deux personnalités débordantes d’énergie. Sarah et Charlotte, deux sœurs autoentrepreneuses, nées et élevées à Monaco, parlent d’une seule voix. L’une complète les propos de l’autre, et vice-versa.

À 33 et 30 printemps au compteur, ces deux Franco-Britanniques et Enfants du pays ont mis leur relation fusionnelle au service d’une " expérience d’une vie " : Pékin Express.

Une émission présentée par Stéphane Rotenberg sur M6 et mettant en concurrence huit binômes sur une course de 10 000 kilomètres avec un euro en poche, par jour et par personne. Seul moyen de locomotion : l’auto-stop.

Choisies parmi
90 000 candidats

" J’ai toujours accroché à ce programme. Il y a la compétition, le sport, la découverte de pays pour lesquels on n’aurait jamais pris de billets, la relation avec les locaux, liste Charlotte, l’aînée. Je n’aurais pu y participer qu’avec ma petite sœur. Avec mes meilleures amies, j’aurais pu me disputer (rires). Mais, au début, Sarah ne voulait pas. J’avais presque abandonné l’idée de la convaincre. »

 

Mais en 2021, année de ses trente ans, Sarah donne enfin son feu vert. " Je m’étais toujours promis de faire un tour du monde. Mais avec la pandémie, c’était en stand-by. J’étais aussi occupée à monter ma société. Mais là, je la sentais bien cette année ", argumente la sœur cadette.

Dans l’heure qui suit, Sarah envoie la vidéo et le formulaire de candidature. Bingo ! Elles sont sélectionnées parmi 90 000 autres personnes.

Charlotte résume : " Souvent, c’est moi qui lance une idée et elle qui va la concrétiser. C’était pareil pendant l’aventure ".

Départ au Kirghizistan

Le 27 août, le tournage de 45 jours s’amorce les yeux bandés. Avec un rendez-vous en terre inconnue pour les huit binômes en lice.

" On ignorait tout de la destination. Quand Charlotte a enlevé le bandeau, je l’ai entendu pleurer et me dire ‘‘Pince moi, je suis en train de rêver’’. "

 

Le périple démarre en Asie centrale, au Kirghizistan auprès des nomades, pour suivre " la route la plus surprenante de l’histoire de Pékin Express ", vante la production. Ouzbékistan, Jordanie – son désert du Wadi Rum et sa cité antique de Pétra – puis une arrivée à Dubaï.

Le premier épisode sera diffusé le soir du 10 février et l’on ignore, confidentialité oblige, si les deux aventurières sont allées au bout de l’aventure. " Nos proches se demandaient pourquoi on s’est lancé là-dedans, ils nous disaient qu’on resterait trois jours à peine ", se marrent les deux frangines.

Auront-elles déjoué les pronostics familiaux ? Une certitude : sans jamais savoir où manger et dormir le soir venir, elles auront profité de chaque seconde et instant privilégié avec les locaux. L’inconnu provoquant, de fait, une décharge d’adrénaline. " Toutes nos émotions étaient sans cesse décuplées. On s’est senti vivante. On s’est redécouvert. Une fois le retour à Monaco, la vie nous a semblé bien fade. "

« Quand l’une lâchait, l’autre prenait la relève »

Et lors des moments plus délicats, Charlotte et Sarah se sont montrées soudées. "Nos nerfs ont été mis à rude épreuve. Quand l’une lâchait ou fatiguait, l’autre prenait la relève. Si on ne le faisait pas, notre duo explosait", souligne Sarah.

Réponse bientôt sur le petit écran.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.