L'émission "N’oubliez pas les paroles" lance un spectacle et sera en live à Nice et à Toulon

Quinze ans après le lancement de la célèbre émission sur France 2, NOLP se donne en spectacle sous la forme d’une tournée qui passera le 25 novembre par Nice et le 26 novembre par Toulon. Avec la Varoise Magali Ripoll aux commandes!

Article réservé aux abonnés
Laurence LUCCHESI Publié le 24/11/2022 à 13:00, mis à jour le 24/11/2022 à 12:10
Magali Ripoll. Photo Sylvain Schorr

Initialement choriste dans N’oubliez pas les paroles, Magali Ripoll s’est peu à peu imposée par son humour, son originalité, sa connaissance de la scène et de la musique comme une figure emblématique du programme. Chanteuse et musicienne, cette Varoise originaire de Saint-Raphaël est apparue tout naturellement comme la maîtresse de cérémonie idéale. Aux commandes de ce show musical inédit, N’oubliez pas les paroles se donne en spectacle, elle a embarqué dans son sillage sur les routes de France 14 "zikos" (les musiciens) et quelque 34 "maestros" (les candidats stars) pour une tournée de 36 dates.

Engouement immédiat

Un projet qui a vu le jour au printemps 2021: " C’est un producteur basé dans l’Est de la France, fan de l’émission, qui a eu l’idée de la transposer sur scène ", se souvient Magali. Un an plus tard, la tournée de printemps est lancée. Et suscite un engouement immédiat: " On a retrouvé dans chaque ville une ambiance délirante. Les réactions étaient parfois un peu différentes selon les régions, mais le public était systématiquement à fond avant même qu’on entre sur scène!"

Prolongé par une tournée d’automne, ce barnum aura mobilisé à chaque date vingt personnes sur le plateau. "Il y a des maestros principaux et d’autres qui viennent nous rejoindre selon leurs disponibilités. Il y a aussi des séquences qui tiennent de la comédie musicale, des tableaux entre les maestros, les musiciens, avec des medleys de chansons. Toutes les paroles étant affichées, c’est aussi un karaoké géant. D’ailleurs nombre de personnes participant se retrouvent aphones à l’issue de l’événement!"

Au milieu de tout cela, en dépit d’une absence de taille, celle de Nagui, la mécanique de l’émission de télé est demeurée présente, sous une forme simplifiée et accélérée: " Je vais dans la salle et je repère avec l’aide de Cruella, explique Magali Ripoll, qui me parle dans l’oreillette, un candidat ou une candidate qui se sera fait assez remarquer pour monter sur scène et jouer avec nous. A cette occasion, la personne peut affronter un ou une maestro et être épaulé par un autre sur scène. Il y a un petit défi à relever et ça peut aussi s’apparenter à une étape de casting. Sans qu’il y ait autant de chansons à chanter que dans l’émission ni d’argent en jeu. Reste le trac par rapport au fait de chanter devant deux mille personnes sur scène, ça met toujours le palpitant au taquet!"

 

Un show personnalisé à chaque fois en fonction de la région dans laquelle il passe: "On ne vient pas faire quelque chose de figé sous prétexte qu’on fait un show à la télé. Il y a vraiment un échange avec le public."

À l’idée de se produire les 25 et 26 novembre à Nice et à Toulon, Magali est très émue: "Il y aura beaucoup de personnes que je connais surtout à Nice, mes parents, ma sœur, mes cousins. La pression est là quand même, parce que justement il faut que j’oublie qu’ils sont là. Le fait même d’avoir un article dans Nice-Matin et Var-matin me renvoie à l’époque de mon enfance, lorsque je faisais des concours d’accordéon et que ma grand-mère conservait soigneusement les coupures où je figurais comme lauréate. J’ai fait partie pendant dix ans du club d’accordéon de France, dont la demi-finale était à Mouans-Sartoux, et gagné des premiers prix."

Forte de la visibilité que lui a donné N’oubliez pas les paroles, Magali s’est lancée par ailleurs dans un seule en scène produit par Gérard Puliccino, qui signe la mise en scène de l’émission. "On a joué à Paris ce spectacle, Radio active, avant la crise sanitaire. Mais au moment où on commençait à fidéliser le public, le Covid est passé par là, les représentations se sont arrêtées. Il n’a pas repris après, car c’était compliqué il y avait un effet accordéon avec les programmations dans les festivals, dans les théâtres. Mais à l’issue de la tournée de N’oubliez pas les paroles, je pense enfin repartir au printemps 2023 sur les routes avec Radio active. Et je rêverais aussi de créer un festival de musique en famille."

Débordante d’énergie, d’enthousiasme et de créativité, Magali Ripoll est définitivement une fille... que l’on ne risque pas d’oublier!


> Vendredi 25 novembre à 20h30. Palais Nikaïa à Nice. Tarifs: de 29 à 46 euros. www.nikaia.fr
> Samedi 26 novembre à 20h30. Zénith de Toulon. Tarifs: de 29 à 46 euros. www.zenith-toulon.com

Copier ici le titre de l’encadré pour le Web

Copier ici le texte de l’encadré pour le Web.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.