“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDÉO. On vous explique à quoi va servir (concrètement) le nouveau satellite météo en montage à Cannes

Mis à jour le 05/06/2019 à 16:11 Publié le 05/06/2019 à 16:11
La nouvelle version du satellite Meteosat va révolutionner, à l’horizon 2022, la prévision des phénomènes climatiques extrêmes.

La nouvelle version du satellite Meteosat va révolutionner, à l’horizon 2022, la prévision des phénomènes climatiques extrêmes. Photo Patrice Lapoirie

VIDÉO. On vous explique à quoi va servir (concrètement) le nouveau satellite météo en montage à Cannes

La nouvelle version du satellite Meteosat va révolutionner, à l’horizon 2022, la prévision des phénomènes climatiques extrêmes. Dans les salles blanches de Thales Alenia Space (TAS) à Cannes, il est encore en cours de montage. 

Nadia Fourrié, chercheuse au Centre National de Recherches Météorologiques, à Météo France et au CNRS, a fait le déplacement depuis Toulouse pour assister à la présentation du satellite MTG, de nature à bouleverser ses pratiques.

>> RELIRE. En montage à Cannes, ce satellite va révolutionner la prévision des phénomènes météo extrêmes 

Quelles avancées incarne ce nouveau satellite pour le travail du prévisionniste?
"L’imagerie de meilleure qualité et la mise à jour rapide vont permettre d’analyser des situations météorologiques "à risques". Le suivi des nuages en Afrique et sur le pourtour méditerranéen permettra de savoir s’ils vont évoluer en orages. Les vents dérivés des mouvements atmosphériques et l’observation de la neige au sol vont permettre d’anticiper les risques. Ce qui va vraiment révolutionner les choses, c’est ce sondeur IRS qui diffuse 1.700 données tous les 4km et toutes les 30 minutes. Ce sera toutes les deux minutes et demie en Europe quand le second satellite sera lancé. Aujourd’hui, c’est seulement toutes les heures. Une révolution pour la prévision à courte échéance!"

Des informations nouvelles?
"Il y aura des images 4D de la température, de la vapeur d’eau et de l’ozone. L’imageur d’éclairs qui existe déjà aux Etats-Unis sera une première en Europe. À terme, la diffusion des éclairs dans des bulletins météo sensibilisera le public."

Les prévisions météo seront-elles plus fiables à sept, dix jours?
"Oui, les prévisions seront plus précises, améliorées et plus fiables."

Quels sont les autres phénomènes climatiques mieux détectés? Tornades, ouragans?
"Pas les tornades car elles sont trop petites, mais les ouragans et les tempêtes seront mieux détectés."

Qui est intéressé par ces avancées?
"L’aviation est déjà très intéressée. Les pilotes de ligne utilisent déjà Méteosat pour ajuster leur route avant de décoller..."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.