Scellés végétaux: le projet qui remporte le concours de design 980° à Vallauris

Clothilde Verchin, designer, a séduit un jury exigeant sur le thème Retour à la terre, la terre cuite dans le quotidien. Innovations et valorisation du matériau étaient au cœur du concours de design 980° à Vallauris-Golfe-Juan.

Philippe Depetris Publié le 26/04/2020 à 16:18, mis à jour le 04/08/2021 à 16:20
Clothilde Verchin, designer et lauréate du concours Vallauris 980° grâce à son projet "Scellés végétaux". Photo DR

Composé de Guillaume Bardet, designer, de Marie-Josée Linou, conservateur en chef du patrimoine et directrice du pôle arts décoratifs des musées de Marseille, de Baptiste Ymonet et Vincent Jousseaume, animateurs de l’atelier Polyhèdre investi dans la création et la production de céramique, le jury 2020 du concours de design céramique 980° de la ville de Vallauris Golfe-Juan s’est réuni avant les mesures de confinement.

Le but, examiner les candidatures au concours proposé cette année sur le thème Retour à la terre, la terre cuite dans le quotidien.

Ouverte aux étudiants de l’enseignement supérieur et aux jeunes diplômés de moins de 30 ans des écoles de design, d’art, et d’architecture de France métropolitaine, l’épreuve proposait une réflexion sur la terre cuite dans le quotidien en remplacement de matériaux non renouvelables, sur des usages existants ou à penser à travers un concept innovant et valorisant les propriétés du matériau.

Une cinquantaine de candidats ont planché sur cette thématique. Des quatorze projets retenus en phase finale, c’est celui d’une jeune designer freelance formée à l’Ecole supérieure des arts et de design de Reims et à l’université de Strasbourg, Clothilde Verchin, qui a été retenu.

 

Un message à travers la forme

Son projet intitulé Scellés végétaux constitue un plaidoyer poétique réussi pour un ensemble d’objets humbles avec une importante fonction symbolique et des choix formels subtils, précis et empreints de sérénité.

Un véritable message pour une démarche écologique passé au travers de la forme.

L’œuvre est constituée d’un coffre-fort en terre cuite scellé par des végétaux. Avec cette présence végétale au cœur d’un objet fonctionnel, les pousses viennent renforcer la fragilité supposée du matériau terre cuite qui réinvente le concept de scellé sous un angle contemplatif.

Cette notion de vivant associée à la terre cuite induit un rapport inédit à l’objet.

La lauréate sera invitée dès que les conditions sanitaires le permettront à travailler au sein de l’école d’art céramique de Vallauris pour mener à bien la réalisation de son projet avec le concours de l’équipe professionnelle de l’Espace Grandjean.

 

Et travaillera ainsi en lien avec les céramistes designers Claude Aiello et Gérard Crociani.

On est impatient d’en découvrir la réalité!

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.