Rubriques




Se connecter à

Pourquoi le chantier de l'extension de Monaco va débuter dans le port... de Marseille

Titanesque ! La société Bouygues Travaux Publics va réaliser, dans le port de Marseille, l'ossature d'un nouveau quartier de six hectares voué à émerger, en 2025, entre le Grimaldi Forum et le Fairmont

à marseille, Philippe GALLINI (la provence) Publié le 10/04/2017 à 21:50, mis à jour le 10/04/2017 à 21:59
Photo @Bouygues TP

La Principauté de Monaco est l'un des rares Etats souverains à avoir, aux cours des cinq dernières décennies, augmenté de 20 % sa superficie sans recourir à la lutte armée et aux guerres de conquête, ni engager de bras de fer avec ses voisins. C'est, en effet, sur la mer que le pays n'a cessé de se développer, gagnant près de 400 000 m² par endigage et création de terre-pleins.

Dernier projet en date : la construction d'un nouveau quartier de près de six hectares qui doit voir le jour à l'horizon 2025, à l'est du port Hercule, entre la réserve du Larvotto et le tombant des Spélugues, sur des fonds d'une trentaine de mètres. Un chantier pharaonique dont les fondations vont être réalisées à Marseille et à Fos, au sein du Grand port maritime (GPMM).

Attributaire du marché dans le cadre du groupement SAM Anse du Portier, la société Bouygues Travaux publics a, en effet, choisi le site phocéen pour réaliser la construction des dix-huit caissons en béton qui constitueront l'ossature de la digue de protection du futur quartier, ainsi que pour expédier par voie maritime le million et demi de tonnes de matériaux de carrières destinées à ballaster ces mêmes caissons puis à remblayer le site. Selon le groupe Bouygues, ce marché aurait d'ailleurs été décroché de haute lutte par l'établissement public phocéen, lequel se trouvait en concurrence avec Gênes et, dans une moindre mesure, Barcelone. Une opération d'une ampleur inédite dont tous les détails ont été dévoilés, en fin de semaine dernière, à l'hôtel de ville de Marseille, à l'invitation du sénateur-maire Jean-Claude Gaudin, par Philippe Bonnave, président-directeur général de Bouygues Construction, et Christine Cabau Woehrel, directrice générale du GPMM.

Retombées économiques

Ces derniers ont notamment insisté sur les retombées promises à l'ensemble de la place phocéenne, grâce notamment à un investissement global de près de 175 millions d'euros, dont 145 Me devraient revenir aux GPMM. Les élus ont surtout été attentifs au fait que le chantier devrait générer 700 emplois directs et indirects, dont 200 créés localement pour la durée des travaux. Philippe Bonnave soulignant qu'une vingtaine de ces emplois seraient attribués en priorité à des personnes en difficulté, dans le cadre d'une opération d'insertion conduite en liaison avec les institutions locales.

 

D'une durée estimée à deux ans et faisant appel à des techniques qui n'ont jamais été utilisées à ce jour en France, le programme comporte plusieurs phases, à commencer par la construction des caissons, d'une hauteur de 27 mètres et d'une masse unitaire de 10 000 tonnes. Tous seront réalisés à l'aide d'un « caissonnier », immense structure de 56 m de long, 50 m de large et 27 m de haut, qui sera amarré entre les postes 122 et 123 de la digue du Large, face au cap Janet. À mesure que le caisson prendra forme, le caissonnier s'enfoncera dans l'eau, permettant de libérer le « bébé » parvenu à terme, pour le conduire à un poste d'attente situé plus au nord, toujours le long de la digue du Large. Les caissons seront ensuite remorqués jusqu'à Monaco où ils seront coulés, les uns contre les autres, afin de constituer la ceinture extérieure du futur quartier résidentiel.

L'autre volet majeur de cet immense chantier se déroulera à soixante kilomètres de la cité phocéenne, dans les bassins ouest du GPMM et ses environs. Il s'agira, en effet, d'extraire près de 1 560 000 tonnes de matériaux de la carrière Jean Lefebvre Méditerranée, située à Châteauneuf-les-Martigues, pour les amener ensuite au quai de Carfos, à Fos-sur-Mer, où elles seront chargées à bord des navires de la société Jean de Nul à destination de la Principauté. Opération qui, selon nos calculs, devrait nécessiter une bonne cinquantaine de voyages…

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.