“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco Telecom est-il vraiment premier sur la 5G? Nous avons vérifié

Mis à jour le 24/07/2019 à 06:57 Publié le 24/07/2019 à 07:00
La 5G est disponible pour les clients sur la totalité du territoire depuis son lancement au début du mois.

La 5G est disponible pour les clients sur la totalité du territoire depuis son lancement au début du mois. Photo Cyril Dodergny

Monaco Telecom est-il vraiment premier sur la 5G? Nous avons vérifié

Après la publication d’un article qui mentionnait que Monaco était le premier pays intégralement couvert pas la 5G, nous avons reçu des contestations. On fait le point.

Avez-vous déjà remarqué que les stations de radio sont toutes premières dans un domaine ? La première sur la matinale, la première sur la tranche méridienne, la première dans le cœur des Azuréens… Pour la 5G, il semblerait que ce soit un peu pareil.

Quand nous avons publié l’article sur l’arrivée de la 5G à Monaco, nous avons écrit : « 1er pays entièrement couvert par la 5G ».

>> RELIRE. Ça y est, Monaco est le premier pays au monde entièrement couvert par la technologie 5G

Depuis, vous le croirez ou non, on s’est fait taper sur les doigts par certains d’entre vous. D’abord, par ceux qui sont inquiets de voir les ondes électromagnétiques se répandre comme une traînée de poudre. Puis par ceux qui surveillent le sujet de près, et qui nous ont rapporté qu’il y aurait d’autres premiers. Fichtre !

Le cas San Marin

San Marin serait le premier pays européen entièrement couvert, pour les uns. Pour les autres, la Corée du Sud serait le premier pays à accueillir la 5G. On s’est dit que ça commençait à faire beaucoup de premiers.

N’excluant pas l’hypothèse d’être tombé dans un piège de communicant, nous nous retournons vers Martin Péronnet, directeur général de Monaco Telecom, avec, en substance cette question : « Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ? »

Réponse décontractée de l’intéressé : « La couverture de San Marin par TIM, l’opérateur italien, avec l’équipementier Nokia, s’est faite en décembre sur des technologies et des installations de test – comme nous l’avons fait l’an dernier pour le Yacht Show. Ce test n’a pas donné lieu à une ouverture commerciale. Il est impossible à un client de TIM d’utiliser la 5G aujourd’hui à San Marin. Nous avons annoncé être le premier pays entièrement connecté en 5G, rendue accessible à nos clients particuliers et entreprises. C’est le cas. »

Contacté, l’opérateur italien confirme à demi-mot : « Le réseau de San Marin a été déployé avec l’équipementier Nokia et celui en Italie avec Ericsson. Pour cette raison, nos ingénieurs sont à pied d’œuvre pour les faire “communiquer”, afin de pouvoir offrir commercialement la 5G très bientôt à San Marin. » Comprenez que, pour l’instant, il n’y a pas d’offre commerciale sur la 5G. Et en effet, sur le site de TIM, dans la rubrique dédiée à la 5G, il est spécifié : « Les expérimentations sont en cours à San Marin ».

Du côté de la Corée

A la faveur d’une information qui aurait fuité, l’opérateur sud-coréen SK Telecom a lancé son service 5G avec précipitation en avril dernier, avec des stars locales. Un service qui couvrira tout le territoire d’ici deux à trois ans, d’après un haut responsable de Samsung.
A la faveur d’une information qui aurait fuité, l’opérateur sud-coréen SK Telecom a lancé son service 5G avec précipitation en avril dernier, avec des stars locales. Un service qui couvrira tout le territoire d’ici deux à trois ans, d’après un haut responsable de Samsung. Photo SK Tekecom

Mais alors, quid de la Corée du Sud? Dans un article du Monde Informatique daté du 5 avril 2019, qu’un lecteur nous a fait parvenir, on peut lire, en phrase d’accroche : « Les Sud-Coréens sont les premiers à accéder à la 5G mobile, s’ils sont équipés de terminaux compatibles. Les opérateurs locaux KT et SK Telecom ont annoncé le déploiement de ce réseau sur la totalité du territoire. » Ici, la subtilité réside dans l’absence d’un élément clé : la date de cette couverture intégrale.

Dans le communiqué de presse du principal opérateur coréen, SK Telecom, on apprend : « Nous avons déployé notre réseau 5G dans des zones de trafic de données dense, ce qui inclut 85 villes (Séoul, six métropoles, etc.), des districts universitaires, des stades, des lignes de métro et des plages. Dans la deuxième partie de l’année 2019, nous prévoyons d’étendre la couverture à tout le pays sur des lignes de métro, des parcs nationaux, et des sites de festivals. »

Cette fois, c’est donc la configuration inverse : le pays n’est pas totalement couvert (ce qui se justifie totalement, puisqu’il dépasse les 100 000 km²), mais l’offre était commercialement accessible dès le 6 avril 2019. Ce fut d’ailleurs le premier pays à commercialiser ce service, devant les États-Unis, où Verizon a lancé ses offres quelques jours plus tard. Les deux opérateurs ayant anticipé leur lancement pour être sûr d’être le premier.

Rien que les faits

Résultat des courses ? Monaco reste factuellement le premier pays dont le territoire est intégralement couvert par une 5G disponible commercialement. Oui, c’était facile sur 2 km² – personne n’aurait compris qu’il en soit autrement.

Et si l’information semble anecdotique en tant que telle, cette course à la première place nous dit quelque chose. Elle nous apprend les enjeux phénoménaux de cette nouvelle technologie de communication mobile. Ce faisant, elle nous laisse deviner les perspectives économiques colossales que cela laisse présager.

« Des entreprises comme Netflix, Airbnb ou Uber n’auraient jamais vu le jour sans la 4G », rappelait Martin Péronnet lors du lancement de la 5G. La nouvelle génération de télécommunication fera apparaître, elle aussi, une nouvelle facette de l’économie. D’après un rapport commandé par Intel et réalisé par le cabinet Ovum, l’industrie des loisirs et des médias devrait à elle seule générer 1 300 milliards de dollars de revenus d’ici 2028.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.