Rubriques




Se connecter à

Aller au resto ou faire ses courses en voiture autonome, Sophia Antipolis testera ce véhicule en 2022

En 2022, une expérimentation de la voiture autonome sera réalisée entre le giratoire Saint-Philippe et l’extrémité de l’avenue Roumanille pendant 6 mois. Explications.

V. B Publié le 11/11/2021 à 08:21, mis à jour le 12/11/2021 à 12:04
Les Sophipolitains pourront emprunterla navettedu futur en 2022 dans la technopole. DR

Et si vous alliez au restaurant ou faire vos courses en voiture autonome? C’est ce que pourront bientôt tester les employés de la technopole Sophia Antipolis. En effet, la communauté d’agglomération va mener une expérimentation en 2022, "consistant à faire circuler deux navettes autonomes Navya, entre le giratoire Saint-Philippe et l’extrémité de l’avenue Roumanille à Biot".

Soit un voyage de quelques centaines de mètres dans le monde de demain. Cette liaison offrira aux Sophipolitains de réaliser le dernier kilomètre entre l’arrêt du bus-tram et les entreprises situées le long de l’avenue Roumanille.

Elle pourra ainsi permettre la desserte des restaurants et autres services situés le long du parcours en cours de journée.

Si cela fait des années que la Technopole planche sur la voiture de demain dans le cadre du projet ENA (Expérimentation de Navettes Autonomes), géré par l’université Gustave Eiffel de Paris, c’est la première fois que ce véhicule autonome sera " testé au milieu de la circulation quotidienne ".

Un passage toutes les 5 minutes

Une belle évolution pour Thierry Occelli, vice-président en charge des transports. " L’expérimentation va durer six mois. Cela permettra ainsi de rendre un nouveau service aux usagers."

 

Pour cette expérimentation, il est prévu que la fréquence de la navette sera de dix minutes, soit une moyenne d’un passage toutes les cinq minutes (une navette aller/une navette retour). La capacité de ce véhicule électrique est de quinze places dont onze assises, permettant ainsi la prise en charge de quatre-vingt-dix personnes par heure et par sens. Avant de réaliser cette expérimentation, le Département et la Casa vont réaliser des travaux de voirie (remise à plat de la chaussée, nouvel enrobé, création de deux arrêts-voyageurs).

D’autres territoires planchent sur la voiture de demain. Notamment la Métropole. D’ailleurs, l’Institut méditerranéen du risque, de l’environnement et du développement durable avait présenté en début d’année à Saint-Laurent-du-Var un véhicule sans chauffeur qui devrait desservir à partir de 2022, la zone industrielle de Carros-La Gaude.

Le 14 mai 2018, l’État a adopté la stratégie nationale de développement des véhicules autonomes. La Casa a ainsi porté sa candidature pour l’Expérimentation du véhicule routier autonome (Evra). À la suite de cette candidature, la Casa a été labellisée Territoire d’expérimentation du véhicule autonome. Le 26 avril 2019, le Premier ministre a confié la mise en œuvre de deux expérimentations de navettes autonomes dont une sur le territoire de la technopole Sophia Antipolis.

Légende. (Photo xxxxxxxxxx).
Légende. (Photo xxxxxxxxxx).

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.