“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Vous avez dit Tai-chi-chuan et Kali ?

Mis à jour le 02/05/2016 à 05:06 Publié le 02/05/2016 à 05:06
Les participants à cette journée d'initiation, organisée par l'association Feng Men, entourent les deux intervenants, Frédéric Vimes et Franck Heni.

Les participants à cette journée d'initiation, organisée par l'association Feng Men, entourent les deux intervenants, Frédéric Vimes et Franck Heni. DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Vous avez dit Tai-chi-chuan et Kali ?

Il y a quelques jours, un étrange rendez-vous était proposé à la Base Nautique de Cap-d'Ail.

Il y a quelques jours, un étrange rendez-vous était proposé à la Base Nautique de Cap-d'Ail. L'association Feng Men y organisait un stage d'initiation à différents Arts martiaux avec Franck Heni, enseignant des techniques associées aux arts du bien-être et Frédéric Vimes, professeur de Kali. Franck enseigne diverses disciplines basées sur une pratique interne issue du Tai-chi-chuan et du QiGong, techniques de relaxation et de méditation, Frédéric propose un art du combat, basé sur la défense et l'attaque, issu d'une pratique ancestrale des Philippines.

Rester en bonne santé

Les nombreux participants de tout âge ont débuté par une pratique souple avec Franck, mouvements d'échauffement, relâchement du corps et de l'esprit, recherche de l'équilibre, de l'écoute, du ressenti et de l'ancrage ainsi que des exercices de respiration, permettant d'être connecté au moment présent.

Les bases d'une bonne santé installées, les premiers mouvements de la forme Yang du Tai-chi-chuan ont été enseignés, des pratiquants confirmés accompagnant les débutants pour réaliser des mouvements plutôt complexes. La pause était bienvenue après deux heures de pratique intensives.

Le stage était alors consacré aux disciplines transversales avec Frédéric, assisté de son fils Andy. Les élèves assistaient à des techniques d'attaques et de blocages, chacun devant ensuite appliquer ce qu'il en avait retenu, Frédéric insistant sur la dissolution de l'Ego au moment du combat : oublier le Soi pour ne faire qu'un avec l'action présente, voir, sentir, improviser, anticiper l'allonge mais aussi courir vite pour rester en bonne santé. Les élèves ont pratiqué avec des petits couteaux factices, l'accent étant mis sur le blocage plus que la saisie d'un bras ou d'une jambe. Cela implique un déséquilibre de l'adversaire, un peu comme pour l'Aïkido.

Tout paraît tellement simple quand le professionnel montre les exercices… Enfin, des échanges souples à mains nues ont permis aux pratiquants d'évaluer leur travail et de tester les techniques. Après une séance de relaxation, les pratiquants, fatigués mais heureux, feront une ovation aux deux enseignants qui, avec humour et talent, ont partagé leur passion. Le relâchement et la souplesse de Franck n'ont eu d'égal que la précision des techniques enseignées par Frédéric.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.