“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

VIDEO. Sauvé par une chaîne de générosité, Ismail rencontre Eric Abidal

Mis à jour le 04/10/2013 à 08:16 Publié le 04/10/2013 à 07:50
Autour d'Ismaïl, Philippe Laïk et son épouse Irina Alekseeva, le docteur Philippe Brunner, le professeur Dreyfus et Philippe Narmino, secrétaire général de la Croix-Rouge Monégasque.

Autour d'Ismaïl, Philippe Laïk et son épouse Irina Alekseeva, le docteur Philippe Brunner, le professeur Dreyfus et Philippe Narmino, secrétaire général de la Croix-Rouge Monégasque. Michaël Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

VIDEO. Sauvé par une chaîne de générosité, Ismail rencontre Eric Abidal

Il a douze ans. Tout juste. Un sourire timide. De grands yeux ourlés. Et un regard qui pétille. Celui d'un gosse qui a retrouvé la joie de vivre.

Il a douze ans. Tout juste. Un sourire timide. De grands yeux ourlés. Et un regard qui pétille. Celui d'un gosse qui a retrouvé la joie de vivre.

Lui, c'est Ismaïl. Et aujourd'hui, il va mieux. Beaucoup mieux.

>> VIDEO. Ismaïl rencontre Eric Abidal

Le 12 août dernier, le petit garçon, qui jouait encore au foot la veille avec ses copains de Rabat, est victime d'un malaise. Très vite, dans l'heure qui suit, son état se dégrade. Son cœur va mal. Victime d'une grave atteinte virale. Ismaïl fait plusieurs attaques. Un coup de tonnerre dans un ciel bleu. Son pronostic vital est engagé.

Quinze jours plus tard, le 28 août, il est au Centre cardio-thoracique de Monaco. Pris en charge par l'équipe du Pr Dreyfus.

Entre ces deux dates, une formidable chaîne de solidarité entre la Principauté et le Maroc qui, en quelques jours, a remué ciel et terre pour sauver le gamin.

C'est le résident monégasque Philippe Laïk et son épouse Irina Alekseeva qui en sont à l'origine : « Ce petit garçon, dont la tante travaille pour moi, était en train de mourir. Face à cette situation désespérée, je ne pouvais évidemment pas rester sans rien faire. J'ai tout de suite contacté le Dr Philippe Brunner du Centre hospitalier Princesse-Grace. Ensemble, on a d'abord essayé de voir ce que l'on pouvait envisager pour lui, là-bas. Très vite, on s'est rendu compte que le mieux était de le faire venir ici, à Monaco. »

En quelques jours, un noyau se crée en Principauté entre l'hôpital Princess-Grace, le Centre cardio-thoracique et le Croix-Rouge monégasque. Tous se démènent pour créer ce pont à Ismaïl entre Rabat et la Principauté. Au Maroc, ils ont trouvé des gens altruistes - Maris Barnoussi, la cardiologue du Roi, et un homme d'affaires marocain, Mohammed Bendriouch - prêts comme eux à donner de leur temps et de leur argent pour tirer des griffes de la maladie ce garçon qui n'avait rien demandé.

Et puis de son côté, Ismaïl s'est battu. Comme un lion ! Et son petit cœur qui fonctionnait bien mal en arrivant à Monaco, s'est finalement mis à aller mieux grâce au traitement prodigué par le professeur Dreyfus.

D'ici quelques jours, alors qu'on pensait la transplantation cardiaque inévitable, Ismaïl pourra même retourner voir ses copains à Rabat.

Avec une très belle histoire à leur raconter. Et de bien belles parties de ballon à jouer.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.