Rubriques




Se connecter à

Une nouvelle salle pour la Roca Team ? "La piste la plus cohérente est celle du chapiteau de Fontvieille"

Football, basket, rugby, le prince Albert II évoque pour Monaco-Matin les performances sportives des clubs de la Principauté. Ainsi que celles des athlètes monégasques engagés dans les Jeux olympiques.

Thomas MICHEL et Cédric VERANY Publié le 20/11/2021 à 13:59, mis à jour le 19/11/2021 à 14:01
exclusif
Le prince Albert II espère créer un chapiteau modulable sous lequel la Roca Team pourrait évoluer. Photo Jean-François Ottonello

L’AS Monaco Basket a décroché le premier titre européen d’un club monégasque cette année et fait très belle figure en Euroligue, la question de la salle est-elle toujours d’actualité ?
Il y a eu une dérogation et les travaux se font petit à petit pour l’augmentation de la capacité de la salle Gaston-Medecin. Une autre solution existe, son étude n’est pas complètement achevée. Elle vise à reconfigurer le chapiteau et à le rendre davantage polyvalent. Mais cela pose le problème de la coexistence avec le Festival du cirque et avec d’autres manifestations qui utilisent le chapiteau. Ce n’est pas facile. Nous continuons nos réflexions dans ce sens mais, pour l’heure, il s’agit de la piste la plus cohérente au regard de la proximité de la salle existante et des possibilités de parking.


L’AS Monaco football retrouve aussi des couleurs et de la cohérence, le fan que vous êtes prend-il plaisir à suivre cette équipe ? Qu’espérer de cette saison ?
Les changements de dates au dernier moment dans le calendrier du championnat sont pour moi catastrophiques, car je suis obligé de m’engager à l’avance, à assister à d’autres événements. C’est pour cette raison que je n’ai pas pu suivre l’équipe autant de fois que je l’aurais souhaité ces derniers mois. Je déplore le début de saison irrégulier. Mais je sens qu’il y a de nouveau une meilleure dynamique. Il faut faire attention, j’espère comme tout le monde que la deuxième partie de saison sera meilleure. Je pense que nous avons de bonnes chances de réduire notre retard et d’être sur le podium. Et puis, peut-être de faire un parcours intéressant en Europa Ligue, pourquoi pas ? Je ne dis pas la gagner, mais on peut aller un peu plus loin…

"Pourquoi pas
un jour prendre part aux jeux olympiques"

 


Monaco Rugby Sevens est devenu le 3e club professionnel de la Principauté et a déjà signé de grosses performances. L’objectif à long terme est d’emmener une équipe aux Jeux Olympiques. Monaco a tout pour devenir une terre de rugby ?
L’équipe de Monaco Sevens a, c’est vrai, fait une très belle performance cette saison. C’est un bel effort, c’est un beau projet avec des personnes de qualité dans l’encadrement et dans l’équipe. Bien sûr, l’objectif est d’inciter plus de jeunes à venir faire du rugby à 7. Avoir une équipe performante à sept, avec des joueurs monégasques, nous permettrait de participer à des tournois internationaux, et pourquoi pas un jour, même si c’est à une échéance lointaine, de prendre part aux Jeux olympiques.


La délégation monégasque a obtenu des résultats honorables à Tokyo cet été. Qu’attendez-vous des Jeux d’hiver à Pékin ?
À Tokyo, nous avons eu de bons résultats. Et l’équipe avait un bel esprit. Je suis sûr que ce sera à nouveau le cas à Pékin pour les Jeux d’hiver qui arrivent très vite, en février prochain. Il y aura des contraintes sanitaires extrêmement sévères, je ne vais pas y rester très longtemps. Mais je verrai notre skieur et notre équipe de bobsleigh qui, je l’espère, seront performants.


Michel Boeri a été réélu à la présidence de l’Automobile Club de Monaco pour cinq ans. Une satisfaction ?
Je le félicite. Cela lui tenait énormément à cœur d’être toujours président pour fêter ses cinquante ans de présidence à l’Automobile Club en 2022. Alors nous célébrerons cela avec lui, et nous verrons pour l‘avenir…

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.