Rubriques




Se connecter à

Un top 5 mondial pour Lisa Caussin-Battaglia en jet à bras

La Monégasque au guidon de son scooter des mers a bouclé sa saison avec une très belle cinquième place mondiale et veut voir encore plus loin la saison prochaine.

Adrien Santucci Publié le 03/12/2021 à 11:03, mis à jour le 06/12/2021 à 16:05
Lisa Caussin Battaglia s’est battue jusqu’au bout contre vents et marées. Aquabike World Championship

Lisa Caussin Battaglia vient de terminer une année réussie au Koweit. Même s’il y a certains regrets évidents. Lors de cette dernière épreuve des championnats du monde, la pilote a dû faire face à un sérieux problème mécanique. Un morceau de la coque de son scooter des mers a été arraché, et elle n’a pu défendre ses chances à 100 %. Avec une pointe d’amertume : « J’ai vite vu que la machine était instable en ligne droite, et quand j’ai essayé de tourner, ça n’a tout simplement pas fonctionné. Je voulais abandonner tellement j’étais en colère et triste, mais mon entraîneur Michel Torre m’a dit d’aller au bout. »

Grand bien lui en a pris. Même si elle a terminé à la dernière place. Car pour la Monégasque, l’objectif premier était de finir dans le top 5 mondial à l’issue de cette saison, elle qui était quatrième avant cette ultime étape. En finissant cette course, et à 20 secondes près, Lisa Caussin Battaglia a accroché cette cinquième place.

Une réelle satisfaction : « À part ces regrets de la dernière épreuve, je suis satisfaite. C’était l’objectif fixé du début de saison. On savait que le podium était impossible, au vu des machines beaucoup plus puissantes et rapides des concurrentes placées devant moi. »

Changer
de machine ? Un coût de 45.000 euros

 

Pour son entraîneur, Michel Torre, même son de cloche : « C’est une année qui s’est bien passée, et on continue de progresser. On a beaucoup fait travailler Lisa sur la force, du fait des machines plus puissantes. Et ce fut une réussite, car elle subit beaucoup moins. » En plus de ça, la sprinteuse nautique a également décroché au Koweit encore, une cinquième position mondiale en slalom, à un petit dixième de la quatrième place.

Des performances porteuses d’espoir pour la prochaine saison qui débute très rapidement, comme le souligne son coach : « En janvier, place à la Thaïlande, si les conditions sanitaires le permettent. Ce sera la Triple couronne, et il faut donc déjà passer à autre chose. »

Pour ce nouvel exercice à venir, Lisa Caussin Battaglia souhaiterait changer de machine, afin d’en avoir une plus rapide. Mais tout ça est forcément lié à l’aspect financier : « Ça dépendra des sponsors, de nos investissements personnels. Ce sont des engins à 45.000 euros, c’est très cher. On espère trouver des mécènes. »

Si jamais trouvaille il y a, alors la pilote du Rocher pourra franchir un cap supplémentaire, et rivaliser avec les meilleures de sa discipline.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.