Rubriques




Se connecter à

Un podium pour les filles sur le sable

Les filles de l'AS Monaco se sont à nouveau qualifiées pour la troisième fois consécutive pour les phases finales de la Coupe de France des Clubs.

Publié le 07/09/2018 à 05:27, mis à jour le 07/09/2018 à 05:27
Les entraînements de beach-volley continuent jusqu'en novembre sur la plage du Larvotto et ils sont ouverts aux débutants.
Les entraînements de beach-volley continuent jusqu'en novembre sur la plage du Larvotto et ils sont ouverts aux débutants. ASMVB

Les filles de l'AS Monaco se sont à nouveau qualifiées pour la troisième fois consécutive pour les phases finales de la Coupe de France des Clubs.

Une compétition, qui a eu lieu sur le sable de Dunkerque du 24 au 26 août dernier.

Les paires Caroline Revel chion/Julie Bertany et France Bausset/Manon Rebuffel sont reparties avec un podium et une belle médaille de bronze.

 

« C'est un résultat très positif qui montre la constance du niveau monégasque sur la scène française. Nos joueuses sont capables d'affronter les meilleures joueuses de l'Hexagone et nous souhaitons, l'année prochaine, les aider à défendre leurs chances sur les gros tournois français de série 1 », souligne Eva Hamzaoui Biton, qui est à la tête des entraînements de la section beach-volley monégasque depuis plus de 3 ans.

« Une expérience utile »

Frank Gopcevic/Mathieu Orszulak et Vincent Ferry/Pascal Ferry, qui ont également participé pour la troisième fois à ces phases finales ont, quant à eux, chuté en quart de finale au golden set, contre le club de Montpellier, qui a fini Champion de France.

Pour Michael Chamy, l'entraîneur, c'est « une légère déception, mais c'est aussi la preuve que le niveau global de la compétition augmente. C'est une expérience qui sera très utile pour la prochaine fois. » Alors, à l'année prochaine. E.A

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.