“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un Monaco souverain

Mis à jour le 13/01/2019 à 05:04 Publié le 13/01/2019 à 05:04
Avec 23 points, Robinson a sorti le grand jeu.

Avec 23 points, Robinson a sorti le grand jeu. Jean-François Ottonello

Un Monaco souverain

Emmenée par un grand Robinson, la Roca Team a remporté le derby azuréen, hier face à Antibes (103-89). Les Sharks se sont accrochés mais le défi était trop relevé

Ces deux équipes ne jouent pas dans la même cour et le contexte d'un derby ne suffit pas toujours à renverser des montagnes. Courageux mais moins armés, les Antibois en ont encore eu la preuve hier soir sur le parquet de Monaco. Ce sont pourtant eux qui ont pris les commandes, avant que Robinson ne mette tout le monde d'accord : en deux minutes, l'arrière US a enfilé trois flèches longue distance pour permettre aux siens de se mettre dans le bon sens (11-6, 3e). Une fois devant, Monaco a tracé son chemin et les Sharks n'ont pu que rester au contact.

Inspirés à l'image d'un Green en jambes, les hommes d'Espinosa se sont accrochés avec une cohésion et une intensité intéressante (18-17, 7e). Mais la richesse de l'effectif monégasque ne tolère pas l'à-peu-près et Antibes s'est rapidement retrouvé à dix longueurs à l'entame du QT2 (31-21, 11e). Suffisamment alarmant pour éviter la surchauffe princière sous peine de ramer un bon moment pour recoller au wagon. Le duo Green-Blue a donc fait son retour sur le parquet pour remettre de l'ordre dans la maison antiboise. Avec succès… avant que Robinson n'accélère de nouveau et régale Jarrod Jones de galettes aussi savoureuses que soignées. Résultat ? Monaco a repris le large en un coup d'accélérateur aussi furtif qu'efficace (43-33, 16e). A la pause, Antibes s'est retrouvé à neuf longueurs malgré un premier acte abouti (54-45). Une avance confirmée par l'ASM au retour des vestiaires en dépit des bonnes intentions adverses.

Incisive, la paire Skele-Gaddefors n'a d'ailleurs pas abdiqué en continuant d'agresser la défense monégasque pour y croire jusqu'au bout (75-69, QT3). Mais le scénario n'a plus bougé avec une formation princière souveraine, emmenée par cinq joueurs à 13 points ou plus. Au bout du compte, la Roca Team a atteint la barre des 100 unités pour la première fois de la saison et peut croire encore (un peu) à la Leaders Cup. Parfois poussive en 2018, cette équipe-là monte en puissance et la suite des hostilités a de quoi faire saliver.


La suite du direct