“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un Monaco renversant

Mis à jour le 03/03/2018 à 05:19 Publié le 03/03/2018 à 05:19
Ghezzal, Lemar, Jovetic, et R.Lopes (ci-dessous), ont été les grands artisans de cette remontada.

Ghezzal, Lemar, Jovetic, et R.Lopes (ci-dessous), ont été les grands artisans de cette remontada. J-F.Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un Monaco renversant

Une nouvelle fois menée sur sa pelouse, l'ASM a renversé la tendance pour finalement s'imposer contre Bordeaux (2-1). C'est déjà la quatrième fois au Louis-II

Il y a des tournures de matches qui veulent dire beaucoup de choses.

Après Toulouse, Troyes et Lyon, Monaco a de nouveau su renverser la rencontre en étant mené au score. Car, hier, dans un Louis-II triste et froid, Vada a trouvé les filets de Subasic alors que l'ASM était dans un temps fort.

Pas de panique, la machine monégasque est montée doucement en température, égalisant avant la pause par Jovetic avant de prendre logiquement l'avantage au cœur d'une seconde période complètement maîtrisée. C'est l'homme en forme du moment, Rony Lopes, qui a offert la victoire aux champions de France qui, ce matin, comptent cinq points d'avance sur l'OM et dix sur l'OL. De quoi passer un week-end sous la couverture, à se vider la tête tout en s'enfilant des séries sur Netflix. Au passage, on vous déconseille fortement la deuxième saison de « Marseille ».

En signant un treizième match sans défaite en Ligue 1 et un 51e match de suite en marquant au moins un but à domicile en championnat, Monaco a confirmé qu'il était le favori numéro 1 pour terminer à la place de dauphin du PSG.

Mine de rien, même sans la vitrine de la Ligue des champions qui permet de donner de la profondeur et de l'éco à tout, Monaco réalise une saison très aboutie quand on sait à quel point l'effectif a été bouleversé l'été dernier.

Sans être forcément génial, car c'est toujours embêtant d'encaisser un but sur un temps fort, Monaco a fait son match sans jamais être réellement en danger face à une équipe de Bordeaux qui était visiblement venue prendre le point du match nul. Dans une rencontre au rythme calqué sur le triumvirat affluence-ambiance-température, comprendre qu'il ne fallait pas trop en demander, on a passé une soirée à la fraiche.

Malgré tout, on a vu des séquences collectives intéressantes, à l'image de cette frappe de Ghezzal sur la barre à la sortie d'un mouvement à trois, brillant, entre Jovetic, Lemar et l'ancien Lyonnais.

Sur attaque placée et/ou en transition rapide, Monaco a souvent pris le dessus sur la défense bordelaise où les deux centraux laissaient souvent un espace XXL qui, à ce niveau, incite à l'invitation.

Hier, il suffisait d'être patient car l'escouade de Jardim a eu des opportunités (16', 27', 34', 40', 62', 78'). Et quand vous pouvez compter sur la vision de Thomas Lemar mais aussi sur son pied gauche, vous savez que le verrou peut sauter à tout moment.

Après la déconvenue toulousaine de samedi dernier (3-3 après avoir mené 3-1), aussi bien dans la gestion du match que sur l'arbitrage, Monaco a remis la machine en route. Dans une semaine, c'est dans le froid de Strasbourg mais dans son enceinte chauffée de la Meinau que l'ASM ouvrira le bal de la 29e journée de Ligue 1.

En jouant encore une fois avant l'OM et l'OL, Monaco aura l'opportunité de mettre ses deux poursuivants sous pression.

Et jusqu'ici, ça a plutôt bien réussi aux Monégasques. Finalement, en ce moment, sur le Rocher, tout va bien.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.