Rubriques




Se connecter à

Un journal en Chine accuse les Etats-Unis de payer des sportifs pour "perturber" les JO-2022

Un journal officiel chinois a accusé Washington "d'inciter" des sportifs à "créer des perturbations" pendant les JO-2022 de Pékin (4-20 février), notamment en les payant, une accusation fermement démentie samedi par l'ambassade américaine.

AFP Publié le 29/01/2022 à 12:17, mis à jour le 29/01/2022 à 12:12
Illustration. Photo AFP

Dans un contexte de "boycott diplomatique" des Jeux par les Etats-Unis au nom de la protection des Ouïghours, l'article du quotidien anglophone China Daily se base sur des "sources bien informées" qui entendent dénoncer un "complot".

Des "forces anti-chinoises" sur le sol américain "incitent les sportifs" de plusieurs pays "à exprimer leur mécontentement envers la Chine, à adopter une attitude passive durant les compétitions voire à refuser de participer" aux Jeux, affirme le journal.

En contrepartie, Washington leur "offrira une compensation", dénoncent ces sources qui accusent les Etats-Unis de vouloir "créer des perturbations pendant les Jeux afin de politiser l'événement".

Les autorités américaines ont fermement démenti ces accusations.

 

"Nous n'avons pas coordonné et nous ne coordonnons aucune campagne mondiale en rapport avec la participation aux Jeux olympiques", a indiqué un porte-parole de l'ambassade des Etats-Unis à Pékin dans un courriel adressé à l'AFP.

"Les sportifs américains ont le droit de s'exprimer librement, conformément à l'esprit et à la charte des Jeux olympiques, qui incluent la promotion des droits de l'Homme", a poursuivi ce porte-parole.

Au nom des violations des droits de l'Homme en Chine, notamment contre la minorité musulmane des Ouïghours, les Etats-Unis ont convaincu quelques alliés occidentaux, dont le Canada, l'Australie et le Royaume-Uni, de mener un "boycott diplomatique" des JO-2022.

Ces pays n'enverront aucun responsable à Pékin pour assister vendredi à la cérémonie d'ouverture. Leurs sportifs, en revanche, participeront bien aux compétitions.

Avec cet article du China Daily, Pékin cherche à "détourner l'attention" du public "de son scandaleux bilan en matière de droits de l'Homme", a encore estimé l'ambassade des Etats-Unis.

 

"Nous attendons de la (Chine) qu'elle assure la sécurité et le bien-être de nos sportifs - et de tous les sportifs - participant aux Jeux de Pékin et qu'elle respecte leurs droits de l'Homme et leurs libertés fondamentales."

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, avait déjà exhorté jeudi les Etats-Unis à "cesser de perturber" les JO de Pékin, lors d'un appel téléphonique avec son homologue américain Antony Blinken.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.