“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Tout reste encore à faire…

Mis à jour le 02/04/2016 à 05:03 Publié le 02/04/2016 à 05:03
Les jeunes trampolinistes de l'Étoile de Monaco, Sima, Lorenzo et Benjamin, tentaient d'obtenir leur billet pour les championnats de France à Rouen, début juin. Rien n'est fait pour les garçons…	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Tout reste encore à faire…

C'est à L'Arbresle, les 12 et 13 mars, que se tenait la deuxième compétition sélective pour le championnat de France à Rouen, début juin, à laquelle tous les trampolinistes de la zone Sud-Est étaient conviés.

C'est à L'Arbresle, les 12 et 13 mars, que se tenait la deuxième compétition sélective pour le championnat de France à Rouen, début juin, à laquelle tous les trampolinistes de la zone Sud-Est étaient conviés. L'Étoile de Monaco était représentée par trois gymnastes : Lorenzo Cauteruccio en catégorie nationale 9-10 ans, Benjamin Mesnier en catégorie nationale 11-12 ans et Sima Papone en catégorie nationale 11-12 ans.

Lorenzo, qui jouait ici sa qualification directe pour la finale nationale, ayant déjà réalisé une fois les minima requis mais exigés deux fois pour être sélectionné, entrait en premier dans l'arène. Après de très bons échauffements, il se présentait aux juges pour son premier passage. Le début de l'exercice était bon mais à la septième figure, après une légère faute d'inattention, il retombait sur le trampoline un pied après l'autre, ce qui est interdit et mettait un terme à son exercice.

Sima qualifiée

« C'est dommage, Lorenzo était prêt pour cette compétition, soupire son entraîneur. On avait fait le choix de présenter des exercices assez simples pour lui afin qu'il ramène cette qualification. Je pense qu'il s'est fait rattraper quelque peu par l'enjeu du moment. Nous allons travailler là-dessus maintenant afin de ne pas reproduire la même chose le 9 avril à Toulouse lors de la demi-finale, ultime chance pour Lorenzo de décrocher son billet pour la Normandie. »

Benjamin, quant à lui, n'avait pas d'autre choix que de réaliser les points, n'y étant pas parvenu lors de la première sélective à Saint-Laurent-du-Var. Il faisait une bonne compétition, avec deux passages corrects à son niveau, mais assez loin des minima demandés.

« Benjamin est un bon compétiteur, mais il faut qu'il prenne conscience du travail qu'il doit encore fournir à l'entraînement s'il veut pouvoir se sélectionner au Championnat de France. »

Enfin, Sima, qui était dans le même cas de figure que Lorenzo, était elle aussi quelque peu déstabilisée par l'événement et ne sautait pas réellement à son niveau. Mais, à la différence de Lorenzo, la nouvelle licenciée du club monégasque avait de la marge, Sima ayant déjà réalisé les minima avec plus de trois points d'avance. Cette fois-ci, c'est avec seulement un petit dixième qu'elle les validait et empochait son billet pour Rouen les 4 et 5 juin prochains.

« Sima a le potentiel pour atteindre la finale, voire décrocher une médaille au championnat de France. Il faut maintenant qu'elle soit capable de reproduire en compétition ce qu'elle fait à l'entraînement. Il reste désormais un peu plus de deux mois avant le grand rendez-vous et, d'ici là, nous allons continuer sans relâche afin d'être le mieux préparé possible. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.