Rubriques




Se connecter à

Tout ce qu'il faut savoir avant le match AS Monaco - Nantes

Les Monégasques lancent leur championnat par la réception des Nantais, sauvés de justesse la saison dernière. Parviendront-ils à monter de nouveau sur le podium ?

Leandra Iacono Publié le 06/08/2021 à 11:10, mis à jour le 06/08/2021 à 11:10

L’objectif: rester en haut

Qu’y a-t-il de plus dur que de retrouver les sommets? "Y rester", estime Niko Kovac. Après une saison marquée par la troisième place du championnat et une finale de Coupe de France perdue contre Paris, l’heure est désormais à la confirmation pour l’AS Monaco qui veut poursuivre durablement sa progression et consolider sa position. Tout autre résultat qu’une place européenne serait une déception.

"Si nous maintenons le niveau de la saison passée, ce ne sera pas suffisant, peut-être qu’une équipe nous passera devant. Cette équipe a du potentiel, mais elle doit travailler encore plus dur que la saison dernière pour accrocher le top 3", a prévenu Kovac. Le Croate compte sur l’Europe (l’ASM est assurée de jouer au moins la Ligue Europa) et ses matchs d’une autre intensité pour faire passer un nouveau cap à son équipe.

La force: la stabilité

N’étant pas dans l’obligation de vendre, l’état-major monégasque s’est surtout appliqué à trouver des portes de sortie à ses indésirables. Exit donc Dias, Henrichs, Jorge ou encore Onyekuru, en attendant entre autres les départs de Keita Baldé et Barreca. Dans le même temps, Monaco n’a perdu aucun cadre et les départs de Jovetic et Ballo-Touré ont été remplacés numériquement par les arrivées des jeunes Boadu et Jakobs, en plus des renforts de Nübel et Jean Lucas.

En gardant la même ossature que la saison dernière, et en doublant certains postes clés, l’ASM semble avoir les armes pour jouer encore une fois les premiers rôles en Ligue 1.

 

D’autant que contrairement à l’an dernier, Niko Kovac n’a plus à faire découvrir sa méthode, et son schéma tactique préférentiel, le 4-4-2 hybride, est parfaitement maîtrisé.

Le challenge: tenir la distance

C’est la principale interrogation. Comment les Rouge et Blanc vont-ils gérer l’enchaînement des matchs et des voyages? Et surtout seront-ils capables d’imposer leur domination physique en jouant sur tous les tableaux? En interne, on estime que le club a des arguments pour rester consistant jusqu’au bout de la saison. Il s’est préparé à ce rythme effréné dès l’an dernier en doublant les séances d’entraînement le mercredi pour habituer les joueurs aux matchs de milieu de semaine.

Le joueur à suivre: Myron Boadu

Le public du stade Louis-II (limité à 70% de sa capacité) devrait assister ce soir aux premiers pas monégasques de la pépite néerlandaise de 20 ans. Auteur de 38 buts et 18 passes décisives en 88 matchs à l’AZ Alkmaar, il a l’avantage de présenter un profil différent de Ben Yedder et Volland. Hier, Niko Kovac a fait les présentations: "C’est un neuf fort et rapide, qui joue bien en transition. Il va augmenter nos qualités dans ce domaine. Il va vite, a un jeu direct, avec de bonnes qualités techniques." Présenté comme un très gros coup de la cellule de recrutement monégasque, Boadu devrait avoir de la place pour s’exprimer. À lui de saisir sa chance.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.