“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Toujours pas sorti d’affaire...

Mis à jour le 06/05/2019 à 10:26 Publié le 06/05/2019 à 10:26
Les Monégasques sont une nouvelle fois tombés à domicile. La Ligue 2 est toujours d’actualité...

Les Monégasques sont une nouvelle fois tombés à domicile. La Ligue 2 est toujours d’actualité... Cyril Dodergny

Toujours pas sorti d’affaire...

Monaco, défait par Saint-Etienne (2-3), ne compte plus que trois points d’avance sur Caen, barragiste. Les Stéphanois, eux, peuvent rêver d’une qualification pour la Ligue des champions

Le résultat de ce match à fort enjeu aura certainement une lourde incidence au terme de l’exercice. Car Saint-Etienne (62 points) compte désormais sept points d’avance sur Montpellier, cinquième et premier non-européen. Les Verts peuvent même ambitionner une place en Ligue des champions.

Monaco, pour sa part, a encore dilapidé une partie de son avance sur les trois équipes actuellement dans la zone rouge. Après une excellente première période, l’équipe de Leonardo Jardim s’est complètement délitée. Elle n’a plus que trois points d’avance sur Caen. Et deux matches à l’extérieur à venir...

La rencontre a été à la hauteur de l’enjeu : âpre, dure mais également ponctuée de geste de haut niveau, comme l’enchaînement amortie en pleine course-reprise en demi-volée victorieux de Gelson Martins (1-0, 18e), à la suite de la belle ouverture de Jemerson, une nouvelle fois auteur d’un très bon match comme milieu de terrain défensif.

Le buteur portugais, prêté par l’Atlético Madrid fin janvier et auteur de débuts tonitruants en L1, était moins en réussite ces dernières semaines.

Il a inscrit son quatrième but en L1 alors que l’attitude de Stéphane Ruffier, le gardien stéphanois, est suspecte, puisqu’il accompagne le ballon comme s’il n’était pas cadré.

Monaco méritait alors de mener à la pause, tant sa première période a été supérieure à celle des Verts. Tour à tour, Golovin (21e), Falcao (34e) et une tête de Saliba sur son propre poteau (38e) auraient pu donner un avantage plus conséquent à l’équipe de la Principauté.

Mais au lieu d’un tel scénario, la suite a été cauchemardesque pour Monaco. D’abord, Subasic s’est blessé à la cuisse gauche sur une sortie anodine avant la pause. Il a laissé sa place à l’inexpérimenté Seydou Sy.

Ensuite, Jean-Louis Gasset a décidé d’attaquer. Il a fait rentrer Nordin (46e) puis Beric (55e), passant ainsi en 4-4-2. Les Verts, dès lors, poussaient.

Monaco a eu pourtant une nouvelle opportunité de 2-0 mais la tête de Glik s’est écrasée sur la barre transversale. Et Naldo a « vendangé » dans la foulée (54e).

La suite ? Des Verts sur un nuage... Un centre de Cabella a été détourné dans ses buts par Ballo-Touré (1-1, 59e). Puis, Cabella encore lui, a exécuté une volée magistrale qui a donné l’avantage aux siens (1-2, 71e).

Dans sa loge, le Prince Albert n’en revenait pas. Et il était un peu plus abattu lorsque Nordin, de la tête, offrait la victoire et certainement l’Europe au peuple vert, venu en nombre à Louis-II (3-1, 80e).

La réduction de l’écart par Vinicius (3-2, 90e+2) était anecdotique : Monaco est de nouveau très malade. Et Saint-Etienne, tout en joie..

9

Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco) : « Le match a basculé en seconde période, Glik touche le poteau et dans la foulée Naldo est à trois mètres des buts et il tire au-dessus. Ensuite, on marque contre notre camp alors qu’il n’y a aucun danger. Saint-Etienne est mieux revenu après la pause et on a essayé de sortir après l’égalisation et on a été puni. À 2-1, c’était très difficile. On est toujours dans la course au maintien, ça n’a pas changé. On manque de points mais on est toujours au-dessus de la 18e place. On est meilleur à l’extérieur qu’à domicile, donc jouer deux matches sur trois loin de chez nous est peut-être un avantage. On est dans une situation difficile, il faut garder la tête froide. On a relancé Saint-Etienne tout seul, c’est forcément motivant pour nos adversaires. »

Jean-Louis Gasset (entraîneur de Saint-Etienne) : « Notre première mi-temps est fébrile. On était vraiment content de rentrer qu’avec un seul but de retard à la pause, on était vraiment trop mal, j’ai changé de système après la pause. Je me suis peut-être trompé dans le schéma de départ, on avait la balle mais on ne créait pas beaucoup d’occasions. Les joueurs rentrants ont fait du bien car on a fait un match à deux visages. »

La saison noire de Daniel Subasic se poursuit. Le gardien croate s’est de nouveau blessé à la cuisse. Il est sorti peu avant la mi-temps

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct