“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Téo Andant, champion de France du 400 m !

Mis à jour le 24/02/2016 à 05:04 Publié le 24/02/2016 à 05:04
Teo Andant réalise un rêve en décrochant ce titre national. La victoire de Téo et sa rage de vaincre resteront dans l'histoire de l'athlétisme à Monaco.

Teo Andant réalise un rêve en décrochant ce titre national. La victoire de Téo et sa rage de vaincre resteront dans l'histoire de l'athlétisme à Monaco. DR

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Téo Andant, champion de France du 400 m !

Depuis le premier titre obtenu par Emile Manaire en 1940, en cross-country, l'AS Monaco avait totalisé 50 titres de champions de France.

Depuis le premier titre obtenu par Emile Manaire en 1940, en cross-country, l'AS Monaco avait totalisé 50 titres de champions de France. Dimanche à Nantes, Téo Andant a écrit une nouvelle page de l'histoire de l'athlétisme monégasque en obtenant le 51e titre de champion de France pour l'ASM. Téo était le favori de ces championnats de France sur 400m cadets, ayant réalisé 15 jours auparavant la meilleure performance française (49''01). Etre favori est une position très inconfortable qui augmente la pression. Samedi, dans la salle Pierre-Quinon, Téo réalise le meilleur temps des séries en 50''42 mais, dans le sport de haut niveau, il faut toujours tenir compte des imprévus. Après sa course, Téo était complètement bloqué du dos et il fallut des soins énergiques pour atténuer son problème. Le stress était intense avant la course pour lui et pour tous les autres Asémistes.

Téo a lui-même décrit sa course : « J'avais un peu mal avant la course, beaucoup au moment du départ que j'ai complètement raté. Après j'ai oublié ! » Finalement, Téo s'impose dès le premier tour en prenant la tête de course et en conservant 5 m d'avance jusqu'à la ligne d'arrivée qu'il franchit en levant le poing, au comble du bonheur... 49''23 pour Téo, 49''68 pour Simon Boypa qui était le meilleur cadet en 2015. Ce fut ensuite la traditionnelle euphorie qui suit un titre de champion de France, l'accolade avec les proches, les félicitations des adversaires et le podium tant attendu. Pour la petite histoire, lors du repas de dimanche soir, il a même bu une gorgée de champagne avec son entraîneur, Jacques Candusso, qui fêtait ainsi son 20e titre de champion de France, sans compter les titres vétérans, et le 14e avec l'AS Monaco.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.