“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Sur la voie royale

Mis à jour le 19/02/2020 à 11:28 Publié le 19/02/2020 à 11:28
Leader de Nationale 2, les Monégasques sont en course pour jouer la montée cette année.

Leader de Nationale 2, les Monégasques sont en course pour jouer la montée cette année. ASMHB

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Sur la voie royale

Les handballeurs de l’AS Monaco réalisent une entame de championnat rêvée. Premiers de leur poule, les Rouge et Blanc ambitionnent de jouer en Nationale 1 l’an prochain.

Comme dans un rêve. Après treize journées de championnat, l’AS Monaco Handball est leader de la poule 6 de son championnat de Nationale 2. Invaincus depuis le 14 décembre dernier, les Asémistes réalisent une saison aussi inattendue que palpitante. Pour Grégoire Breemeersch, capitaine de l’ASMHB, le début de saison est stupéfiant : « Il y a de quoi être surpris par notre niveau de performance. On savait qu’on était capable de faire de grandes choses, mais on ne pensait pas être en tête à ce moment de la saison. Avec les départs à l’intersaison et le manque de profondeur d’effectif, il n’y a pas grand monde qui aurait misé sur nous je pense mais on est là. »

Remonter en Nationale 1

En réussissant à gagner huit matches sur treize, les handballeurs monégasques ont fait forte impression. Mais leurs ambitions ne s’arrêtent pas là. Amir Hamada, responsable sportif des Rouge et Blanc admet en vouloir davantage, « le club souhaite vraiment faire remonter son équipe masculine senior en Nationale 1, c’est clair. Nous sommes cette année dans une poule très très relevée et on sait que ce ne sera pas facile d’aller au bout. »

Effectivement, la poule 6 est composée de nombreuses équipes réserves de clubs professionnels comme Aix-en-Provence, Saint-Raphaël ou encore Istres.

Des fins de matches à suspense

Istres, c’est d’ailleurs le prochain adversaire qui attend les Monégasques, le 29 février prochain. Un déplacement compliqué chez le cinquième de la poule, qui plus est en grande forme en ce moment, mais que les Monégasques ne redoutent pas plus que cela. « On n’appréhende pas ce match. On les a battus à l’aller (31-29) et on va là-bas pour aller chercher un résultat, explique Grégoire Breemeersch. En ce moment, ils sont en pleine bourre, mais ça ne nous fait pas peur ».

Un discours gonflé de confiance pour un capitaine, qui reconnaît que son équipe s’est pourtant fait quelques frayeurs cette saison. « C’est sûr qu’il ne faut pas être cardiaque pour nous supporter cette année (rires). On gagne d’un ou deux points presque tous nos matches. Pour le moment, la réussite est de notre côté et les tournures de matches nous réussissent bien, c’est tant mieux. » Il n’y a plus qu’à souhaiter que cela dure, le plus longtemps possible. Samuel Cadène


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.