“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Succès belge pour Monaco

Mis à jour le 15/07/2018 à 05:06 Publié le 15/07/2018 à 05:06
Jovetic, Pierre-Gabriel et Boschilia, concentrés.	Photos S. Senaux/ASM)

Succès belge pour Monaco

Confrontée au Cercle Bruges, le club racheté par Monaco l'an dernier, l'ASM s'est imposée 3 buts à 2 pour son troisième match amical de la saison

Les Monégasques se sont exposés aux contres du Cercle Bruges durant le match. Mais le trio Bruno - Cardona-Mercier n'a pas su se trouver dans les intervalles pour bonifier les ballons en première période. C'est finalement Monaco qui se montre le plus réaliste avant la pause. Un geste de classe de Jovetic débloque la situation d'un somptueux lob (24', 0-1) puis Rony Lopes d'une frappe puissante double la mise (30', 0-2).

Le rapport de force s'est inversé alors que Monaco peine à trouver ses attaquants. Pelé lève le pied et Boschilia tire la langue. Le Cercle revient justement à égalité (Pierre-Gabriel csc 45', et Cardona, 50'). Le but en fin de match de Geubbels sauve les apparences (77', 2-3). Nardi n'ayant pratiquement aucun arrêt à faire en deuxième période.

Dès l'heure de jeu, la classe biberon de Monaco prend le relais. Un troisième match au final plaisant face à une équipe de Bruges, propriété de l'ASM, qui dispute, elle, sa cinquième rencontre.

Le Cercle attaquera en première division le 28 juillet à Saint-Trond. Côté Monaco l'ultime stage en Allemagne du 19 au 28 juillet (trois matches amicaux) devrait amener plus de certitudes dans un groupe privé de ses internationaux.

Tout au long du match, Leonardo Jardim a proposé un 4-4-2 classique. Surprise pour débuter : Boschilia, d'habitude sur un côté, était associé à Pelé dans l'axe. La recrue de Rio Ave a tenu son rôle de sentinelle en restant proche de sa défense centrale Raggi-Jemerson, même s'il demeure moins fin techniquement que «Boschi». Pierre-Gabriel dans le couloir droit s'est beaucoup plus projeté que Jorge à gauche. Ce dernier a montré une fébrilité assez habituelle. Devant, Sylla a touché peu de ballons. Dans un rôle d'électron libre en soutien de l'attaquant, Jovetic, puis la jeune recrue barcelonaise Navarro, se sont montrés très à l'aise. Reste qu'à deux au milieu et en l'absence d'une équipe compacte car encore rodage, l'ASM était régulièrement prise de vitesse en contres. Rien d'alarmant.

Avec la sortie de Pierre-Gabriel, Grandsir glisse latéral droit pour une prestation assez convaincante.

Stevan Jovetic a régalé. Le Monténégrin s'est offert un but splendide, mais il a surtout fait jouer ses partenaires proposant régulièrement une solution à Ghezzal à droite ou Rony Lopes à gauche.

Combatif, il apporte de la fluidité dans les 30 derniers mètres et surtout de bonnes idées.

Sa classe, n'en parlons pas... Espérons qu'il soit épargné par les blessures durant la saison. Ovationné à sa sortie.

Etienne et Cardona, prêtés par Monaco étaient titulaires au coup d'envoi et ont occupé le côté gauche du Cercle. Mais seul l'attaquant s'est distingué. Il est à l'origine de la réduction du score en prenant de vitesse Jorge et Raggi. Son centre est détourné dans son propre but par le malheureux Pierre-Gabriel qui a, sur le coup, une intervention bien compliquée à réaliser.

Cardona a effectué des appels tranchants et justes. Mieux servi, et sans des parades de Benaglio, il aurait pu faire encore plus mal à l'ASM. Récompensé par un but, un "vrai" sur une frappe puissante dans la surface (50', 2-2).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct