Rubriques




Se connecter à

RÉACTION. Emmanuel Petit: "Tiburce Darou, un ami, presque une idole..."

Tiburce Darou est décédé à Cannes la nuit dernière des suites d'une embolie pulmonaire. Son ami depuis 20 ans, Emmanuel Petit, lui avait rendu visite il y a quelques jours...

Propos recueillis par Benoit Guglielmi Publié le 02/07/2015 à 17:08, mis à jour le 02/07/2015 à 21:28
L'ancien footballeur Emmanuel Petit
Tiburce Darou est décédé à Cannes la nuit dernière des suites d'une embolie pulmonaire. Son ami depuis 20 ans, Emmanuel Petit, lui avait rendu visite il y a quelques jours... Cyril Dodergny

Tiburce Darou est décédé à Cannes la nuit dernière des suites d'une embolie pulmonaire. Son ami depuis 20 ans, Emmanuel Petit, lui avait rendu visite il y a quelques jours... 

Emmanuel Petit, 44 ans, ancien footballeur professionnel champion du monde et commentateur sportif.

"Je suis venu à Cannes avec Robert Pirès samedi dernier, dès qu'on a appris la terrible nouvelle de son hospitalisation. Et Patrick Vieira m'a appelé le lendemain de New York. Avec quelques autres, on était un peu resté la famille qu'il n'avait pas… C'est quelqu'un qui nous a profondément marqués, professionnellement mais surtout par sa personnalité hors norme.

 

Quand je l'ai vu sur son lit d'hôpital, dans le coma, amaigri de 20 kg, j'ai ressenti un choc si extrême que j'ai failli pleurer. Lui, le roc, que j'ai vu faire des choses tellement extraordinaires, que j'ai presque idéalisé pendant toutes ces années…

On s'est rencontré à Monaco il y a 20 ans. Il n'intervenait pas à l'ASM mais était ami avec le coach Arsène Wenger. La première fois qu'on s'est croisé, c'était quelques heures avant un match de Coupe d'Europe à Louis-II. Je prenais un café au bar de l'hôtel, et il est venu m'aborder. On ne s'est jamais perdu de vue depuis. Même si on a travaillé ensemble, nos rapports ont toujours été plus amicaux que professionnels. 

C'était un passionné, un inconditionnel du sport avec un grand S. Sa vie c'était le sport, et le sport c'était sa vie. Il avait un respect énorme pour les sportifs. Il s'identifiait à eux, vivait aussi le sport à travers eux, pour eux.

Il vivait pour les autres, jamais pour lui. A tel point qu'il était dans le déni total de sa maladie depuis des mois. Moi, je lui demandais souvent pourquoi il toussait comme ça. Je soupçonnais quelque chose. Mais il n'a jamais voulu se soigner. Il a toujours vécu dans la marginalité. Nous, on le surnommait l'ours.

 

Ses idées sur la préparation physique et mentale étaient toujours avant-gardistes et novatrices. Encore ces derniers mois… Il luttait en permanence contre le conformisme, l'immobilisme du monde du sport. Il bousculait sans cesse les habitudes, nous obligeait à sortir de notre cocon. Il était toujours à contre-courant, et ça déplaisait parfois… Et puis il en imposait tellement. Il dégageait une telle puissance physique. Avec son regard bleu perçant, exigeant mais tellement humain…" 

Manu Petit
Tiburce Darou est décédé à Cannes la nuit dernière des suites d'une embolie pulmonaire. Son ami depuis 20 ans, Emmanuel Petit, lui avait rendu visite il y a quelques jours... Cyril Dodergny.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.