“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Ranieri après Sochaux-AS Monaco (2-2): "Ne pas être leader, un détail"

Mis à jour le 20/10/2013 à 21:16 Publié le 20/10/2013 à 18:08
Titre - 22975808.jpg
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ranieri après Sochaux-AS Monaco (2-2): "Ne pas être leader, un détail"

Claudio Ranieri était pluytôt fataliste après le nul concédé sur la pelouse de Sochaux (2-2) dimanche après-midi, alors que l'AS Monaco avait le match en main.

Claudio Ranieri était pluytôt fataliste après le nul concédé sur la pelouse de Sochaux (2-2) dimanche après-midi, alors que l'AS Monaco avait le match en main. 

"C'est le football, un sport merveilleux quand on y pense... A 2-0 au bout de dix minutes, tout est parfait. Les deux buts étaient magnifiques, en plus. Après, on a baissé notre concentration. Ce n'est pas un problème physique, pas du tout. C'est vraiment de la concentration. Quand vous prenez deux buts sur corner, c'est bien la preuve que vous n'êtes pas attentifs. On n'a pas fait preuve de suffisance dans le jeu, il faut juste jouer avec sa tête. En tout cas, je ne suis pas en colère contre mes joueurs, c'est le football. Je connais très bien mes joueurs, je savais à la mi-temps que tout n'était pas parfait, j'ai essayé de faire bouger les choses, mais ça n'a pas marché. On essaie toujours de gagner, mais ce n'est pas toujours possible. C'est comme ça. Je savais que Sochaux allait avoir une réaction suite à l'arrivée d'un nouvel entraîneur. Ce n'est pas grave de ne plus être leader, c'est un détail".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.