Rubriques




Se connecter à

Rallye Monte-Carlo: du beau monde !

C'était le premier pointage. Celui de l'engagement. A accomplir impérativement le 22 décembre au plus tard. Clôturée hier, la liste des participants au 80e Rallye Monte-Carlo (17-22 janvier 2012) laisse présager de féroces batailles à tous les étages, le mois prochain, sur les routes ardéchoises, drômoises et azuréennes.

Gil Léon Publié le 24/12/2011 à 07:15, mis à jour le 02/01/2012 à 22:53
Du beau monde ! - 15456274.jpg
Jari Matti Latvala : l'atout numéro 1 de Ford pour taquiner le roi Loeb...

C'était le premier pointage. Celui de l'engagement. A accomplir impérativement le 22 décembre au plus tard. Clôturée hier, la liste des participants au 80e Rallye Monte-Carlo (17-22 janvier 2012) laisse présager de féroces batailles à tous les étages, le mois prochain, sur les routes ardéchoises, drômoises et azuréennes.

Du sur mesure pour Loeb

De retour au calendrier du championnat du monde (WRC), après trois années dans les rangs de la concurrence (IRC), la classique hivernale accueillera 80 équipages, soit à peu près le nombre envisagé par l'Automobile Club de Monaco.

 

Inutile de comparer avec le score hors norme du précédent millésime. Voilà onze mois, au départ de l'exceptionnelle édition du centenaire, il y en avait 110... Mais il s'agissait d'invités, puisque les droits d'engagement étaient offerts pour l'occasion. Les animateurs de l'échéance majuscule à venir, eux, devront en outre ingurgiter un menu revu à la hausse. Mondial oblige, la carte 2012 suit la courbe de l'inflation, avec un parcours sélectif 20 % plus long : 430 kilomètres contre le chronomètre.

Du taillé sur mesure pour le grandissime favori, un certain Sébastien Loeb, indétrônable as du volant tout terrain ravi de retrouver un champ d'action qu'il affectionne particulièrement. Son objectif ? Décrocher une sixième timbale en Principauté et une neuvième couronne suprême en fin de saison, bien sûr !

A ses côtés, dans le camp Citroën qui aligne trois DS3, Mikko Hirvonen et le prometteur espoir belge Thierry Neuville vont tenter d'apprivoiser à toute vitesse leur nouvelle monture.

Mini mise sur Campana

En face, la maison Ford mise à nouveau sur Jari-Matti Latvala, rejoint par Petter Solberg sous la bannière officielle.

 

Au total, pas moins de sept Fiesta figurent à l'affiche. A suivre : François Delecour, lauréat du «Monte» 1994 sur... Ford Escort, et deux jeunes loups ambitieux, l'Estonien Ott Tanak et le Russe Evgeny Novikov.

Chez Mini, la présence du team Prodrive, longtemps incertain à cause d'un budget ayant fondu comme neige au soleil, est désormais confirmée. Si Dani Sordo rempile pour un programme de 10 courses, Kris Meeke reste à quai et c'est le Corse Pierre Campana qui récupère le second volant pour cette manche d'ouverture.

Enfin, en catégorie Super 2000, comme prévu, Sébastien Ogier, entre deux séances de développement de la Volkswagen Polo, fera connaissance avec sa Skoda Fabia de «transition». Quant au groupe N, il abritera aussi quelques «pointures», par exemple Romain Dumas, l'éclectique pistard qui partira à la découverte du monument à bord d'une Mitsubishi Lancer.

Gil Léon

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.