Rubriques




Se connecter à

Que mettre sous le sapin ?

C’est bientôt Nöel et vous hésitez encore sur certains cadeaux pour des proches fans de sports.Pas de panique, on vous donne des idées parfaites pour toute la famille et toutes les bourses

Mathieu Faure Publié le 22/12/2015 à 08:16, mis à jour le 22/12/2015 à 08:23

On a tous rêver, un jour ou l’autre, d’être un entraîneur de football.Depuis plus de dix ans, un homme a permis à des millions de gens de réaliser ce rêve : Miles Jacobson.L’Anglais est le créateur de la série « Football Manager » (Championship Manager à ses débuts).Un jeu vidéo qui permet de rentrer dans la peau d’un coach.Le principe est simple, il permet de gérer un club de football dans les moindres détails.Oubliez FIFA et les graphismes façon Hollywood, là, on est dans la tactique, les transferts, la gestion humaine, la gagne.

Durée de vie infinie

A l’écran, ce sont des tableaux, des menus déroulants, des tactiques, de la gestion d’entraînement, des questionnaires à choix multiples pour calmer les craintes de vos joueurs ou répondre aux questions pressantes des médias. Et puis il y a la partie la plus excitante : le mercato. Vous cherchez un attaquant capable d’occuper son couloir gauche tout en ayant les compétences pour défendre? Le moteur de recherche du jeu permet de sonder les terrains du monde entier. Vous allez prendre un temps fou à scruter des profils de jeunes sud-américains de 19 ans, à la recherche du futur Lionel Messi. Vous l’aurez compris, la durée de vie est inestimable.

On peut choisir de gagner la Ligue des Champions avec le PSG, de prendre le destin de Strasbourg en National, l’équipe nationale de Chine ou une équipe de quatrième division anglaise.Bref, tout est possible.

 

On parle d’une base de données incroyable : 300 000 joueurs, entraîneurs, staff et personnalités du monde du football. Chaque année, le jeu se vante d’être un découvreur de talent hors pair.Ainsi, la pépite de l’équipe de France Kingsley Coman est connue des amateurs du jeu depuis 2011. Des exemples comme celui-ci, FMen regorge : Pastore, Depay, Digne, Pogba, Falcao, tous ont enflammé FM avant de devenir des joueurs confirmés.

Il faut dire que la base de données est une mine d’or.Pour ce faire, 1300 personnes parcourent chaque année le monde entier pour observer les joueurs et, ainsi, donner des statistiques aux joueurs du jeu.
Un vrai talent de scouting.

Tellement réel que le club anglais d’Everton s’était laissé tenter par le jeu.En effet, les Toffees avaient investi dans la base de données deFM pour s’en servir de point de départ de sa cellule de scouting.Mieux, en 2014, Football Manager a signé un partenariat avec un cabinet d’analyses sportives - Prozone - permettant aux clubs d’exploiter officiellement les riches données compilées par le jeu de simulation. C’est ainsi que des clubs comme Arsenal, l’Ajax Amsterdam, le Bayern Munich ou Chelsea ont ainsi utilisé cet outil pour travailler.Une vraie reconnaissance pour Sports Interactive, qui commercialise FM. En peu de temps, FM est devenue une marque, un savoir-faire, une drogue, quoi.

Football Manager est disponible sur PC et Mac. 54,99 euros.

Les livres

Cruyff, Best, Saint-Etienne, etc.

Dans cet ouvrage, Chérif Ghemmour revient sur l’icone Johan Cruyff, stratège génial et taulier de la tornade rouge et blanche du grand Ajax trois fois Champion d’Europe 1971-72-73, de la Hollande orange inoubliable en Coupe du monde 74, de l’entraîneur révolutionnaire de la Dream Team barcelonaise 1992 et de tous ses disciples passés à leur tour sur un banc (Pep Guardiola, Michael Laudrup, Frank de Boer, etc.).Mais pas seulement, Cruyff c’est aussi un despote : Cassant, dominateur, manipulateur, égocentrique, colérique, âpre au gain, rancunier. Bref, un livre prenant.
« Johan Cruyff, génie pop et despote », par Chérif Ghemmour, Hugo Sport, 17,50 euros.

Auteur d’une biographie remarquable de Brian Clough en 2007, Duncan Hamilton remet ça avec un livre sur George Best, dix ans après sa mort, pour revenir avec détails sur la vie du Ballon d’Or 1968. Qui était l’homme derrière le mythe ?
« Immortel George Best », par Duncan Hamilton, Hugo Sport, 22,50 euros.

 

600 images inédites sur l’histoire du basket européen et nord-américain avec, en prime, des histoires inédites comme celle du passage de la Dream Team 1992 à Monaco.
« Géants : toute l’histoire du basket-ball », Editions Chronique, 39 euros.

Les années 90 vues par So Foot ?Un classique après le très remarqué «années 80». De Cantona à France-Bulgarie avec une préface de Tony Vairelles.Rien que ça.
« So Foot les années 90 », 32euros.

240 pages magnifiques sur l’histoire des Verts, ce club mythique, autrefois appelé « la fiancée des Français » par le journaliste de L’Equipe Bernard Lions.Pour les amoureux des Verts en priorité mais également ceux qui adorent les belles histoires.
«La Légende des Verts», par Bernard Lions, Hugo Sport, 40,50 euros.

Les jeux vidéos

FIFA16 (PS4, XBOX, à partir de 54,90 euros) : le passe-temps favori des joueurs de football professionnel.Une dinguerie qui tient en quatre lettres : FIFA.Le jeu de football ultime, même si son concurrent légendaire PES (Konami) fait des siennes.FIFA, c’est des heures et des heures de jeu garanties. 

NBA 2K16 (PS4, XBOX, à partir de 59,10 euros ) : le meilleur jeu de basket, c’est lui. Une simulation qui frôle la perfection avec des nouveautés, comme le mode « Mon joueur » confié au réalisateur Spike Lee, grand fan des New York Knicks. Esthétiquement incroyable, commandes intuitives, bande-son jouissive, la version 2k16 enfile les trois points avec une facilité déconcertante.Une merveille.

UFC 2 (PS4, XBOX à partir de 69,90 euros) : le Mixed Martial Art communément appelé MMA, après être resté confidentiel une poignée d’années fait son petit bonhomme de chemin dans le cœur des fans de sport de combat à grands coups de genoux et de clés de bras. Un opus deux très réussi.

 

 

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.