“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Prince Albert II: "Lillehammer, héritage vivant qui profite à tous"

Mis à jour le 15/02/2016 à 14:28 Publié le 15/02/2016 à 14:22
Le prince Albert II félicitant Paul Croesi après la course du super G.

Le prince Albert II félicitant Paul Croesi après la course du super G. Photo Stéphan Maggi/COM

Prince Albert II: "Lillehammer, héritage vivant qui profite à tous"

Le prince Albert II se confie sur l’inoubliable théâtre de l’édition des Jeux Olympiques de 1994 et, aujourd’hui, hôte des JO de la jeunesse

Présent à Lillehammer, en Norvège, dans le cadre de deuxièmes Jeux olympiques de la jeunesse, le prince Albert II, président du Comité olympique monégasque et membre du Comité international olympique, a assisté ce samedi à la première course (super G) du jeune skieur monégasque Paul Croesi (41e sur 55, sur laquelle nous reviendrons). L’occasion, pour le souverain, de revenir sur sa participation aux Jeux olympiques de 1994, connus comme les premiers Jeux « verts ». Lillehammer est, en effet, à l’origine de nombreux legs non seulement à la région hôte elle-même, mais aussi à l’ensemble du mouvement olympique qui a considéré, depuis, l’environnement comme troisième pilier à côté du sport et de la culture.

Vingt-deux après, vous revoilà à Lillehammer...
C’est une joie d’être ici pour ces Jeux olympiques de la jeunesse, après les Jeux olympiques de 1994 que j’ai connus en tant que bobeur. Après cette échéance olympique, j’y étais revenu pour d’autres compétitions. Il est vrai que se replonger...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct