“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

PHOTOS. Il clament leur amour pour l'AS Monaco partout dans le monde

Mis à jour le 15/04/2021 à 17:44 Publié le 10/04/2021 à 17:44
C’était un mercredi 25 février 2015. Huitième de finale de Ligue des Champions face à Arsenal. L’ASM s’imposera 3 à 1, portée par près de 3.000 supporters ayant fait le déplacement à Londres.

C’était un mercredi 25 février 2015. Huitième de finale de Ligue des Champions face à Arsenal. L’ASM s’imposera 3 à 1, portée par près de 3.000 supporters ayant fait le déplacement à Londres. Photo Jean-François Ottonello

Monaco-matin, source d'infos de qualité

PHOTOS. Il clament leur amour pour l'AS Monaco partout dans le monde

À la suite d’un appel à témoignages posté sur nos réseaux sociaux, et dans le cadre d'un partenariat entre l'AS Monaco et Monaco-Matin, les supporters monégasques ont tenu à partager leurs anecdotes, souvenirs, leur première fois et leur amour pour le club de la Principauté.

De Nouvelle-Calédonie au Vietnam. D’un petit village italien à celui d’Algérie. Mais aussi un peu partout en France, les fans de l’AS Monaco sont légion. Pour preuve, il est le deuxième club du championnat français le plus suivi sur les différents réseaux sociaux, devant l’Olympique de Marseille.

Par ailleurs, il a la 18è communauté la plus importante en Europe. N’en déplaise à ceux qui, de bonne guerre parfois, taquinent et chambrent sur les travées parfois dépeuplées du stade Louis-II.

Certains ont créé des groupes de fervents supporters dans le Nord-Ouest de la France, quand d’autres, fans depuis 60 ans, ont gardé l’habitude d’écouter, seul, les matchs à la radio.

Il y a aussi ceux qui s’impatientent de pouvoir de nouveau malmener les gradins en laissant exploser leur joie, chanter, taper du pied et encourager leur équipe. Mais tous avaient envie de montrer que Monaco voyage bien et que, partout dans le monde, on pouvait y voir, par ci, par là, traîner un fanion rouge et blanc.

Si le club de la Principauté est cette année bien engagé pour une place européenne dans le championnat de France, et si la situation sanitaire tend à s’améliorer, alors nul doute que ces
fervents supporters seront encore présents dans les stades du monde entier l’an prochain.

Et pourquoi pas retrouver ces ambiances incroyables vécues à l’Emirates en 2015, "ces matchs fous contre Manchester City", rappelle Julien. "Les émotions d’un titre", se remémore Mattia. Ou tout simplement enfiler un maillot à la diagonale et aller jouer entre amis sur les terrains de son village, où qu’il se trouve.

C’est un "Daghe Munegu" que Gilles Noghes lance depuis le Michigan, aux États-Unis. "Je suis un fier supporter de l’ASM depuis 60 ans, et je continue à écouter les matches en direct sur RMC."
C’est un "Daghe Munegu" que Gilles Noghes lance depuis le Michigan, aux États-Unis. "Je suis un fier supporter de l’ASM depuis 60 ans, et je continue à écouter les matches en direct sur RMC." DR
Ali Slimane Belka supporte l’AS Monaco depuis 2001. "Je suis le club depuis la Kabylie, en Algérie. Cette photo, je l’ai prise dans un stade, sur les hauteurs de mon village." Pour rappel, dans l’histoire du club, neuf joueurs algériens ont porté la tunique rouge et blanche, d’Ali Benarbia à Islam Slimani, en passantpar Rachid Ghezzal.
Ali Slimane Belka supporte l’AS Monaco depuis 2001. "Je suis le club depuis la Kabylie, en Algérie. Cette photo, je l’ai prise dans un stade, sur les hauteurs de mon village." Pour rappel, dans l’histoire du club, neuf joueurs algériens ont porté la tunique rouge et blanche, d’Ali Benarbia à Islam Slimani, en passantpar Rachid Ghezzal. DR
Les supportrices aussi sont là. Avec, en cette période sanitaire délicate, des masques aux couleurs du club. Et toujours le même slogan: "Daghe Munegu, même en Bretagne", se réjouit Manuela.
Les supportrices aussi sont là. Avec, en cette période sanitaire délicate, des masques aux couleurs du club. Et toujours le même slogan: "Daghe Munegu, même en Bretagne", se réjouit Manuela. DR
Florian, lui, a tenu a adressé un message de soutien. "Un coucou d’un supporter monégasque depuis Saigon au Vietnam. Ancien joueur de l’AS Monaco Rugby, je souhaite un bon courage à tout le monde sportif amateur et professionnel qui vit des périodes difficiles en dehors des terrains, à très bientôt sur le pré. Daghe Munegu"
Florian, lui, a tenu a adressé un message de soutien. "Un coucou d’un supporter monégasque depuis Saigon au Vietnam. Ancien joueur de l’AS Monaco Rugby, je souhaite un bon courage à tout le monde sportif amateur et professionnel qui vit des périodes difficiles en dehors des terrains, à très bientôt sur le pré. Daghe Munegu" DR
Mattia vit en Italie mais il a apporté son écharpe avec lui jusqu'en Russie.
Mattia vit en Italie mais il a apporté son écharpe avec lui jusqu'en Russie. DR
Voici un supporter peu commun, venu tout droit de Nouvelle-Calédonie. Il porte même un nom: Nolan le Monégasque. Et il ne quitte jamais son maillot.
Voici un supporter peu commun, venu tout droit de Nouvelle-Calédonie. Il porte même un nom: Nolan le Monégasque. Et il ne quitte jamais son maillot. DR

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.