Rubriques




Se connecter à

On connaît le parcours du 91e Rallye Monte-Carlo

Dans six mois (16-22 janvier 2023) comme lors de l’édition précédente , la Principauté de Monaco accueillera la manche d’ouverture du championnat du monde des rallyes (WRC) à temps plein. Cette fois avec un col de Turini servi en hors-d’œuvre et en dessert...

Gil Léon Publié le 22/07/2022 à 14:37, mis à jour le 22/07/2022 à 15:17
Sébastien Loeb defendra-t-il sa couronne l’an prochain en Principauté? Photo Jean-François Ottonello

Ce devait être l’exception qui confirme la règle. Un "one shot", comme on dit dans la langue officielle du World Rally Championship, alias le WRC.

Ce devait être un retour à temps plein sans lendemain, histoire de négocier en grande pompe le virage d’une 90e édition ayant vu l’increvable vétéran Sébastien Loeb (Ford Puma) passer la huitième sur les tablettes le 23 janvier dernier.

Fausse route! Alors qu’on l’imaginait remettre le cap vers Gap, le Rallye Monte-Carlo doublera la mise à domicile dans six mois.

"Face à l’énorme succès rencontré, la manche inaugurale du championnat du monde des rallyes continue - pour cette édition encore - de prendre ses quartiers d’hiver en Principauté", révèle ainsi le communiqué de l’Automobile Club de Monaco diffusé ce vendredi.

 

"D’une part, il y avait une vraie volonté de renouveler l’expérience, à Monaco comme dans les rangs du WRC", précise l’organisation. "De l’autre, une incertitude planait sur la date d’achèvement des travaux en cours dans le quartier Fontreyne qui accueille le parc d’assistance à Gap. Voilà pourquoi la continuité fut privilégiée".

Les teams officiels et concurrents amateurs jetteront donc l’ancre une nouvelle fois quatre jours durant au pied du Rocher, sur les quais du port Hercule.

Concernant le champ d’action (4 étapes, 17 épreuves spéciales) "modifié à 50% par rapport à 2022", fort logiquement, c’est encore le département des Alpes-Maritimes qui se taille la part du lion.

A tout seigneur tout honneur: une fois le podium de départ franchi, place du Casino, le jeudi 19 janvier 2023 à partir de 18h30, direction le col de Turini (ES 1, 15,52km, 20h18), théâtre d’une ouverture nocturne des hostilités qui proposera d’enchaîner cinq autres col du haut pays niçois dans la foulée entre La Cabanette et Castillon (ES 2, 25,41km, 21h11).

Plus que jamais incontournable, la montagne sacrée du sport automobile gravie depuis La Bollène-Vésubie figure aussi au menu de l’épilogue dominical, le 22 janvier, où elle fera office de "Power Stage" (ES 15, à 9h08, et ES 17, à 12h18). Le dessert comprend aussi le col Saint-Roch en version longue, de Lucéram à Lantosque (ES 14, à 8h01, et ES 16, à 10h40).

 

Entre temps, il aura fallu avaler deux gros morceaux aux confins du 06 et des Alpes de Haute-Provence: six spéciales le vendredi 20, cinq le samedi 21, dont le redoutable col de Fontbelle parsemé de pièges de glace (ES 10 et 12, 20,79km). Le tout sans halte au parc d’assistance le midi.

Reste une question en suspens: Loeb et Ogier, les héros du précédent match au sommet, doubleront-ils la mise eux aussi pour un énième bras de fer? Faites vos jeux...

Le parcours

Jeudi 19 janvier 2023 (1re étape) : La Bollène-Vésubie / Col de Turini » (ES 1 - 15,52km - 20h18); "La Cabanette / Col de Castillon" (ES 2 - 25,41km - 21h11).

Vendredi 20 janvier 2023 (2e étape): "Roure / Beuil" (ES 3/6 - 18,33km – 09h14/ 14h08); "Puget-Théniers / Saint-Antonin" (ES 4/7 - 20,06km - 10h22/ 15h16); "Briançonnet / Entrevaux" (ES 5/8 - 14,70km - 11h25/ 16h19).

Samedi 21 janvier 2023 (3e étape): "Malijai / Puimichel" (ES 9/11 - 17,47km - 09h38/ 14h08); "Saint-Geniez / Thoard" (ES 10/12 - 20,79km - 11h26/ 15h56); "Ubraye / Entrevaux" (ES 13 - 21,91km - 17h59).

Dimanche 22 janvier 2023 (4e étape): "Lucéram / Lantosque" (ES 14/16 - 18,97km - 08h01/ 10h40); "La Bollène-Vésubie / Col de Turini" (ES 15/17 - 15,52km - 09h08/ 12h18).

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.