Rubriques




Se connecter à

Niko Kovac: "Angers a de très bonnes individualités"

Ce mardi, l’entraîneur de l'AS Monaco Niko Kovac s’est présenté au traditionnel point presse. Voici les trois points à retenir.

Christopher Roux Publié le 30/11/2021 à 14:39, mis à jour le 30/11/2021 à 14:40
L’entraîneur monégasque Niko Kovac redoute les individualités du SCO, son prochain adversaire, demain soir en Anjou (19h). Face à Lens vendredi dernier (2-2), les Angevins Ounahi, Cho et Boufal ont marqué les esprits. Photo: Cyril Dodergny

L’AS Monaco (9e, 20 points) se déplace à Angers (6e, 22 points), ce mercredi 1er décembre (19h, 16e journée de Ligue 1).

Ce mardi, l’entraîneur monégasque Niko Kovac s’est présenté au traditionnel point presse. Voici les trois points à retenir.

Fabregas et Badiashile forfait, Jean Lucas disponible

En plus de Krépin Diatta absent de longue durée (genou), en Anjou, Monaco ne pourra pas compter sur Cesc Fabregas et Benoît Badiashile (cuisse).

"Cesc est encore en phase de réathlétisation, a annoncé le technicien croate. Il ne s’entraîne pas avec l’équipe. Benoît est blessé également et il a besoin de temps. J’espère le récupérer pour les deux derniers matchs de l’année. Il travaille dur. Chez les autres, tout le monde va bien. Jean Lucas a pris deux coups sur sa cheville contre Strasbourg et il a ressenti une grosse douleur. J’ai discuté avec lui hier et il allait bien. Il est disponible pour demain. Je pense qu’il a joué ses deux meilleurs matchs pour l’ASM contre la Real Sociedad et Strasbourg. Il a été très agressif et bon avec le ballon contre la Real."

Les progrès qu’il attend du 4-2-3-1

"À force d’affronter des défenses à cinq, il était difficile d’apporter le surnombre en jouant nous aussi à cinq derrière. On se retrouvait à cinq contre cinq. On a vu que les défenseurs centraux adverses sautaient sur nos n°10 qui jouaient dos au but. Il devenait beaucoup trop facile pour l’adversaire de défendre. On avait besoin d’un attaquant de plus pour créer une supériorité numérique et varier notre jeu. Défensivement, quand vous jouez contre un seul attaquant de pointe, il n’y a plus de raison d’aligner trois centraux. On essaie aussi de s’adapter et les joueurs ont encore besoin d’apprendre de nouvelles choses. Comment on défend quand il y a un attaquant en face, comment on le fait s’il y en a deux?"

 

Son regard sur Angers

"Je sais qu’on n’a pas gagné depuis quatre matchs, avec une défaite et trois nuls. Angers est une équipe qui performe bien et son nouvel entraîneur (Gérald Baticle est arrivé cet été, NDLR) expérimente un nouveau système avec de très bonnes individualités. Je me souviens de notre match là-bas la saison dernière, du but de Ben Yedder et de notre victoire étriquée 1-0. On s’attend à un match compliqué, avec un adversaire qui joue moins que nous et qui a eu deux jours de plus de récupération. On devra essayer de remonter au classement. On a besoin d’une victoire mais comme je dis toujours, on peut parler autant que l’on veut, la vérité reste celle sur le terrain."

 

 

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.