“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco : si proche, si loin

Mis à jour le 21/12/2015 à 05:04 Publié le 21/12/2015 à 05:04
Les performances de l'ASM dépendent beaucoup de la forme de Bernardo Silva.

Les performances de l'ASM dépendent beaucoup de la forme de Bernardo Silva. Cyril Dodergny

Monaco : si proche, si loin

32 points après 19 journées, l'ASM est dans les temps de passage de l'an dernier. Pourtant, le contenu est très différent de 2014-2015 et Monaco est déjà éliminé de deux compétitions

- La gestion de l'Europe : contrairement à ses camarades européens, Monaco est l'équipe - or PSG - qui s'en sort le mieux. Engagé très tôt sur le front européen (le match contre Berne a eu lieu fin juillet), les Monégasques ont disputé 10 matches continentaux sans que cela ait un impact négatif sur le parcours en championnat à l'exception du match de Bordeaux (1-3), qui arrivait après un long déplacement en Azerbaïdjan. Bonne nouvelle, en 2016, Monaco ne jouera qu'un match par semaine.

- Le retour en grâce de Fabinho : très moyen en début de saison où il semblait manquer de jus, le Brésilien a remis de l'essence dans le moteur au cœur de l'automne. Depuis, il marque des buts décisifs en Ligue 1 (3, tous synonymes de victoire) et enchaîne les rencontres...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct