“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco - Sharks : l'ASM favorite ?

Mis à jour le 11/11/2016 à 05:21 Publié le 11/11/2016 à 05:21
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco - Sharks : l'ASM favorite ?

Sur le papier, il n'y a pas photo...

Sur le papier, il n'y a pas photo... Entre le coleader de la Pro A, Monaco, invaincu en Champions League (4 sur 4) et les Sharks d'Antibes, qui restent sur trois défaites, dont une dernière assez terne contre Dijon (48-63) le pronostic ne penche certainement pas en faveur des Antibois. Sauf que la réalité peut s'avérer différente.

«Un derby reste un derby. On ne s'attend pas du tout à un match facile contre Antibes. Notre priorité est de bien récupérer », souligne le meneur américain de la Roca Team, Zack Wright, grand artisan de la victoire monégasque sur Ironi (71-64) mercredi à Gaston-Médecin. Dans les actes, l'ASM, qui a connu à Nancy samedi dernier sa première défaite de la saison (71-76), apparaît peut-être moins souveraine qu'en tout début de saison. « C'est vrai, on est un peu moins bien qu'en septembre ou octobre, admet« coach Z », Zvezdan Mitrovic. Contrairement à la saison passée, on a été touchés par les petites blessures (Caner-Medley, Bost, alors que Ouattara - cheville - est incertain pour demain), ce qui n'est pas l'idéal pour le rythme dans les rotations ».

Symbole du (relatif) ralentissement monégasque, le top scoreur Jamal Shuler se bat pour retrouver une adresse en berne sur les derniers épisodes. « Jamal est notre première option, notre leader, notre guide... Il s'agit de le servir du mieux possible », rappelle Zack Wright.

Shuler, le pistolero, aime les chaudes ambiances et la salle Gaston-Médecin, dans sa nouvelle configuration (3000 places) devrait faire le plein, demain. Chez elle, la Roca Team est un bastion difficile à prendre (2 défaites en 20 matches la saison passée, aucune cette saison). Au complet, les Sharks du coach Julien Espinosa n'auront d'autre option que de tenter un gros coup.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.