“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco se promène

Mis à jour le 02/11/2016 à 05:16 Publié le 02/11/2016 à 05:16
9 passes décisives pour Dee Bost : la Roca Team a  déroulé au Danemark.

9 passes décisives pour Dee Bost : la Roca Team a déroulé au Danemark. Sébastien Botella

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco se promène

La Roca Team sait voyager : l'ASM, trop forte pour les Bakken Bears, a aussi assuré le spectacle sur le parquet d'Aarhus.

La Roca Team sait voyager : l'ASM, trop forte pour les Bakken Bears, a aussi assuré le spectacle sur le parquet d'Aarhus.

Passe dans le dos de Dee Bost pour le décollage de la fusée Aboudou, jeu rapide à gogo, dunk arrière fracassant de Yakuba Ouattara, festival de shoots primés de Sergii Gladyr (4 sur 5)... Le public danois en a eu pour son argent, même si son équipe n'avait pas les armes pour résister plus longtemps qu'un quart-temps au leader invaincu de ProA.

Surprise avant la rencontre : Jamal Shuler est apparu la barbe rasée. Raison invoquée par le scoreur monégasque : retrouver la réussite en Champions League ! Opération fine lame réussie, puisque Shuler termine meilleur scoreur de l'ASM (13 pts). Dès l'entame, les joueurs de Bakken Bears ont pressé haut, essayant de mettre la pression. Les Roca Boys étaient prévenus. Zack Wright, Jordan Aboudou et Sergii Gladyr se sont multipliés en défense pour stopper l'attaque des Ours de Bakken. Brandon Davies dominait les débats dans la peinture, bien aidé par Nik Caner-Medley et Amara Sy. Dans le QT2, la Roca Team haussait subitement la cadence après un temps-mort de Mitrovic : un 18-6 pour un gros break, déjà (45-28, 20e).

Bakken se démenait pourtant, grignotant son retard au retour des vestiaires (51-40). Nouveau temps-mort «recadrant» de coach Z : malgré les 3 fautes de Brandon Davies, la Roca Team pliait définitivement l'affaire, sans oublier de terminer avec panache et brio. Le leader de ProA a déroulé et conserve la tête du groupe A de la Champions League.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.