Monaco s’est baladé

Patras n’a pas existé à Gaston-Médecin. Cole a déjà montré sa classe. Le Top 16 est tout proche

Article réservé aux abonnés
François Paturle Publié le 14/11/2019 à 10:19, mis à jour le 14/11/2019 à 10:19

Pour les Grecs, patatras. Cette équipe du Promitheas, trois jours après avoir créé l’exploit en Coupe de Grèce face au Panathinaïkos, a explosé sur le Rocher. Le syndrome des jambes lourdes (l’ASM avait connu ça en Andorre) a coûté cher aux hommes de Giatras face à une Roca Team déchaînée et en mode injouable. Du suspense, non, mais du spectacle, il y a eu au Louis-II !

Pour ses grands débuts, Norris Cole (voir ci-contre) a séduit. Le double-champion NBA voit vite et juste. Sa faculté à délivrer des caviars (6 passes décisives) est de bon augure pour une première. L’homme dont la Roca Team avait besoin ? ça y ressemble fortement. Le rythme de dingue, c’est toute la Roca Team qui l’a imprimé au cours d’une première mi-temps en mode avalanche. 20-2 après 5 minutes, 39-8 après 16 minutes, 54-19 après 19 minutes.... De mémoire de vieux (hélas) journaliste, on n’avait jamais vu ça, tout comme cette stat hallucinante : aucun panier inscrit par Patras dans le premier quart-temps, tout juste 6 lancers-francs (33-6). Disette dans l’assiette grecque...

Dee Bost (15 pts à la pause), Anthony Clemmons et Paul Lacombe s’en sont donné à cœur joie. Regardez comme Paul Lacombe (14 pts) revient en forme ; ça aussi, c’est un bon signe.

 

En fait, Norris Cole vient juste d’arriver et l’on ne se pose déjà plus du tout la question de savoir si trois meneurs de haut niveau dans une même équipe, ce n’est pas trop.

O’Brien blessé

Coach Sasa Obradovic s’en est régalé dans ses rotations, ses joueurs aussi, déjà bien complices, et Promitheas a subi le tourbillon infernal. La tempête s’est infiltrée de partout, les Grecs n’avaient pas la clé pour se barricader. La seconde période ne pouvait décemment pas perdurer sur le même tempo, et Promitheas, après son 0/14 à 3-pts de la première mi-temps, en a profité pour sortir un peu la tête de l’eau. Monaco était déclaré vainqueur depuis longtemps. Le Maccabi Rihson et Ulm ayant perdu tous les deux à domicile, l’ASM a creusé l’écart et se trouve désormais toute proche du Top 16. Une victoire face à Rishon mercredi prochain validerait définitivement l’affaire.

Moins souriant : touché à une main (fracture de la phalange), JJ O’Brien devra rester 3 semaines avec une attelle.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.