“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco s'est baladé

Mis à jour le 11/10/2017 à 05:07 Publié le 11/10/2017 à 05:07
Un dunk dans les étoiles de Chris Evans : l'ASM n'a pas lésiné sur le show !

Un dunk dans les étoiles de Chris Evans : l'ASM n'a pas lésiné sur le show ! Michael Alesi)

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco s'est baladé

Pour son retour sur la scène européenne, la Roca Team n'a fait qu'une bouchée d'une faible équipe d'Utena, sans oublier de faire le spectacle

De suspense, il n'y a pas eu, mais vu le déséquilibre des forces en présence, on n'était pas vraiment venu pour ça. Pour son retour en Ligue des champions, le médaillé de bronze de l'édition 2016-17 n'a pas fait dans le détail, étrillant une Juventus d'Utena en pleine crise et actuellement dernière de son championnat... Pour autant, on ne s'est pas ennuyé à Gaston-Médecin et le mérite en revient entièrement aux hommes de coach Z.

Deux jours seulement après la démonstration face à l'ASVEL (83-68), Monaco a confirmé une montée en puissance assez spectaculaire. La feuille de stats est assez révélatrice : un scoring très réparti, signe que la balle circule de mieux en mieux au sein de cette escouade monégasque. Et le pourcentage d'adresse (53%) montre que le shoot «casse-croûte» n'est pas vraiment une spécialité maison... Coach Z est plutôt en train de faire monter une mayonnaise qui devrait faire encore quelques dégâts en ProA cette saison.

Amara Sy montre la voie

Le curseur défensif, lui, n'avait pas reculé depuis dimanche. Une pression un peu trop forte pour des Lituaniens qui, confrontés à la faillite de leur meneur US Anthony Ireland (0 point) ont tenu plus ou moins une dizaine de minutes avant d'exploser dès le 2e quart-temps...

Dans les rangs monégasques, le capitaine Amara Sy est décidément un phénomène. A 36 ans, l'Amiral se donne toujours à fond et comme le talent est intact, cela donne encore hier soir une ardoise de 17 points (6/9) et 3 ballons volés dans les mains lituaniennes.

« Amara est notre capitaine, non pas en raison de son âge, mais parce qu'il est une référence pour tous à tous les niveaux », a commenté Zvezdan Mitrovic, dans une forme de bel hommage.

« Sur le terrain, à l'entraînement, en match, dans le vestiaire ou dans le bus, Amara, montre toujours l'exemple, en plus d'être avant tout un excellent joueur ».

« Nos jeunes joueurs ont de la chance de côtoyer un Amara Sy, a poursuivi coach Z. Ils peuvent mieux comprendre le sens du mot professionnel, ce que cela signifie de vivre à 100% pour le basket. On est tous très heureux d'avoir un bonhomme comme Amara Sy dans l'équipe ».

On rendra aussi grâce à la Roca Team, hier soir, d'avoir tenu le spectacle jusqu'au bout, plutôt que de se contenter de gérer tranquillement son affaire. Ce n'était pas l'affluence des grands soirs à Gason-Médecin, mais les fans n'ont pas regretté le déplacement. Prochain rendez-vous en BCL pour la Roca Team, le 17 octobre en Israël, à l'Hapoel Holon.

Pour une adversité probablement plus sévère.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.