“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco renverse l’OGC Nice et s’offre son premier trophée !

Mis à jour le 19/06/2019 à 10:19 Publié le 19/06/2019 à 10:19
L’équipe de Monaco et sa capitaine (à droite) Amandine Peyron.

L’équipe de Monaco et sa capitaine (à droite) Amandine Peyron. R. R.

Monaco renverse l’OGC Nice et s’offre son premier trophée !

Elles l’ont fait !

Elles l’ont fait ! Dans un match où tout le monde voyait l’OGC Nice remporter la finale de la Coupe Côte d’Azur suite à la montée en D2 du club niçois, ce sont finalement les joueuses du Rocher qui se sont imposées aux tirs au but dans un match renversant.

Dans les hauteurs de Nice au stade Babkin Hairabédian, vendredi soir, de nombreux supporters de l’OGC Nice et de l’AS Monaco Football féminin se sont retrouvés afin d’assister à ce nouveau derby pour conclure cette saison du football féminin pour la région Paca.

Nice attaque d’entrée

Une fois le coup d’envoi donné, ce sont les Niçoises qui ont pris le jeu à leur compte. À travers un football fluide et appliqué, c’est dès la cinquième minute que Gomes tente une première frappe dans ce match mais sans danger pour Marie Bricaud, concentrée sur sa ligne de but qui donne les consignes à ses coéquipières en défense d’être plus « vigilantes ».

Juste avant le quart d’heure de jeu, Nice obtient un penalty que Monaco aurait pu éviter. La capitaine Catherine Synzal marque à contre-pied et ouvre le score (12’). Sur le banc monégasque, l’entraîneur Stéphane Guigo est furieux. Il demande à ses joueuses de rentrer dans leur match. Pourtant, juste avant la pause, Priscillia Barbaroux permet à l’ASM de revenir à 2-1 après une frappe de plus de vingt mètres qui lobba la portière du Gym, Jade Hounsa (45’).

Un autre visage en seconde période

Dans les vestiaires, Stéphane Guigo a su trouver les mots justes pour motiver ses joueuses avant d’entamer la seconde période. Ce but inscrit avant la pause a fait du bien aux coéquipières d’Amandine Peyron. Dans le jeu, Monaco domine et propose une autre qualité de jeu bien plus intéressante qu’en première période. Un jeu direct, limité à une, deux touches de balles. Le système mis en place par l’entraîneur fonctionne. Cela va se concrétiser par un nouveau but inscrit à l’heure de jeu par Barbaroux (60’). À la fin du temps réglementaire, Monaco et Nice s’affrontent sur une série de tirs au but où Monaco s’impose 4-3 et remporte son premier trophée !

« C’est fabuleux, se réjouit Stéphane Guigo. Je suis très satisfait, heureux ! Quel match des filles, il n’y a pas de mots. Pouvoir revenir au score après avoir été mené de deux buts face à un adversaire de très bonne qualité, je dis chapeau. C’est le premier trophée de ce jeune club, ce n’est pas le dernier ! Nous visons la montée pour la saison prochaine et nous allons tout faire pour y parvenir. »

Dans un communiqué, l’AS Monaco féminin, dirigée par André-Pierre Couffet, a fièrement annoncé, hier, la venue dans son club de football de la princesse Stéphanie et de son fils Louis Ducruet.

« Nous sommes heureux de pouvoir compter sur le soutien et l’enthousiasme de SAS la princesse Stéphanie qui a accepté d’être la présidente d’honneur du club. Ses connaissances dans le football féminin ne sont plus à faire ! [Elle apportera] un véritable accompagnement sur les futurs développements du club. »

« Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, poursuit le communiqué, Louis Ducruet a également officialisé son rôle d’ambassadeur. Il apportera tout son savoir-faire et ses connaissances du monde du football pour continuer à faire grandir le club. »

L’occasion pour le club de rappeler qu’il a « échoué de peu cette saison dans son objectif d’atteindre les barrages d’accession en D2. Trois petits points l’ont empêchée de participer à cette étape obligatoire pour pouvoir accéder à l’antichambre de la D1. Ce résultat est la récompense d’un travail initié il y a quatre saisons maintenant ».

« Le football féminin est en plein essor et le club de la Principauté est l’un des plus dynamiques dans sa discipline. Cette volonté et cet engouement donnent une image positive du club, qui met les moyens à la hauteur de ses ambitions. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct