Rubriques




Se connecter à

Monaco : rang à tenir Antibes craque

À la maison, l'ASM doit vaincre Boulazac pour rester placée en embuscade

François Paturle Publié le 28/10/2017 à 05:12, mis à jour le 28/10/2017 à 05:12
Jean-François Ottonello

La Dordogne n'a pas encore rejoint le voisin limougeaud sur la carte des grandes places du basket français... Il n'empêche, ce Boulazac, qui a fièrement récupéré sa place en ProA en juin dernier, n'a aucune envie de faire l'ascenseur. Si Claude Bergeaud, l'ex-coach des Bleus, a prolongé de quatre ans l'aventure dans le Périgord, c'est bien dans l'intention de bâtir.

Problème pour le promu, le début de saison ne correspond pas aux attentes (1 victoire, 5 défaites). Exit Dustin Ware, qui n'a pas convaincu à l'échelon de la ProA : Boulazac a récupéré l'ancien meneur de l'ASVEL, Trenton Meacham (1,90m), qui effectue ses débuts ce soir sous ses nouvelles couleurs.

 

Samedi dernier, à Levallois, c'est l'arrière US Karvel Anderson qui a affolé les compteurs (26 pts, 6/11 à trois points). Encore insuffisant pour le BBD, qui défend vaillamment mais affiche un gros déficit d'adresse... Pour l'ASM, la mission est limpide : après la défaite à Bourg pour rester dans le peloton aux basques du Mans, la Roca Team ne peut se permettre un accroc à domicile. La démonstration face à Krasnoyarsk (89-73) a rassuré sur les aptitudes. L'arrivée de D.J. Cooper (Joyce sur la touche) a entraîné une redistribution des cartes à l'arrière. « Je pense que le fait d'avoir les postes doublés permet de maximiser les efforts une fois que vous êtes sur le terrain, estime D.J. Cooper. Vous n'avez pas à vous préservez pour gérer éventuellement la fatigue. De plus, si vous voulez gagner un titre, cela passe forcément par un gros effectif.»

À l'ASM de justifier pleinement son statut de favorite.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.