“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco quitte la pole

Mis à jour le 01/04/2018 à 05:15 Publié le 01/04/2018 à 05:15
Ali Traoré tente de prendre le meilleur sur Mam Jaiteh. En vain pour l'ASM.

Ali Traoré tente de prendre le meilleur sur Mam Jaiteh. En vain pour l'ASM. PQR/Populaire du Centre

Monaco quitte la pole

Pas dans un grand jour, la Roca Team a chuté à Beaublanc face au CSP. Strasbourg devient leader

Sans compter la Coupe de France, où Monaco avait envoyé sa réserve, c'est une série de 11 victoires d'affilée qui s'est arrêtée pour la Roca Team sur le parquet du CSP Limoges. Beaublanc a regardé s'égrainer les dernières secondes de la rencontre debout après avoir tremblé de tous ses membres. Cela faisait des siècles que le Palais des sports ne s'était pas retrouvé à pareille fête. Alors forcément, il savourait pleinement ce précieux succès en vue des play-offs face au leader monégasque.

Malgré 16 points d'avance au début du dernier quart-temps (68-52), les hommes de Kyle Milling se sont fait une grosse frayeur lorsque D.J. Cooper, arrière aussi insolent que pétri de talent, a commencé à enquiller les shoots lointains avec une aisance déconcertante.

Dans le sillage de son meneur américain, la Roca Team est revenue souffler derrière la nuque des Limougeauds (74-70, 36e). L'angoisse a alors parcouru les entrailles de Beaublanc.

Mais le CSP n'a pas craqué. Avec un bon Mam Jaiteh, il a repris sa marche en avant pendant que les Monégasques s'énervaient contre la terre entière et plus particulièrement contre un trio arbitral qui ne leur aura rien épargné, notamment au cœur du troisième quart-temps.

Pourtant, ce serait injuste de minimiser la victoire du CSP. D'ailleurs ni Zvezdan Mitrovic ni Paul Lacombe ne s'y sont ouvertement risqués. Sans être géniaux, les Limougeauds ont su construire leur victoire en faisant preuve d'un remarquable état d'esprit.

La tête à Banvit

Du côté de l'ASM, très peu inspirée dans un 3e quart-temps fatal (14-32), cette défaite coûte la première place de ProA au club de la Principauté, désormais occupée par Strasbourg. Mais la priorité monégasque était probablement ailleurs, dirigée vers son quart de finale retour de Ligue des champions face aux Turcs de Banvit, mardi soir à Gaston-Médecin. Ce n'est sans doute pas un hasard si coach Mitrovic a ménagé ses deux piliers Elmedin Kikanovic (utilisé 17 minutes à peine) et Gerald Robinson (16 minutes, sorti pour 5 fautes).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct