“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco, quel caractère !

Mis à jour le 15/11/2017 à 05:34 Publié le 15/11/2017 à 05:34
Evans au rebond : l'ASM a tenu le choc.

Evans au rebond : l'ASM a tenu le choc. BCL

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco, quel caractère !

Deux jours après le revers face à la SIG, la Roca Team a scotché l'UCAM Murcie sur son parquet

Deux jours après le revers strasbourgeois (83-90), la réaction monégasque était observée à la loupe du côté de Murcie, où l'équipe d'Ibon Navarro espérait bien être la première à renverser le Rocher sur la scène européenne... Dos au mur, dans cette poule A de Ligue des champions, l'UCAM Murcia a en effet mené la vie dure à l'ASM dans son «Palacios de los Deportes»... Très agressif au rebond, capable de rentrer de shoots de loin acrobatiques, le représentant de la Liga ACB a longtemps cru tenir le bon bout. Seulement voilà, si Monaco a souffert, si la Roca Team avait les jambes un peu lourdes, l'escouade de coach Z n'a jamais lâché et attendu son heure. Celle-ci est intervenue au cours d'un 4e quart-temps de folie durant lequel Amara Sy et ses camarades ont tout renversé.

Final renversant

Menée 48-53 (31e) sur une réussite de l'ancien intérieur de Boulazac, Ovie Soko, tonique sous le cercle, la Roca Team est alors restée en vie sur un T3 pris des 8 mètres par mister D.J. Cooper... Une sorte d'électrochoc. Kikanovic (très bon tout au long de la rencontre) égalisait dans la foulée (53-53), avant l'action du match: sur contre-attaque, D.J. Cooper envoyait Chris Evans dans les étoiles pour un alley-oop transformé malgré une charge en haute altitude (2 + 1). Là-dessus, Gerald Robinson en remettait une couche à 3 pts après un rebond autoritaire et un service de l'Amiral... Un coup de grisou à la Monégasque qui repoussait Murcie dans les cordes (59-55). Làs, l'UCAM rétorquait sur un T3 de l'ancien petit meneur nancéien C. Hannah, déchaîné (58-59). Mais c'était le moment choisi par l'ASM pour retrouver toutes ses vertus défensives et ne plus rien rater : Aaron Craft, Robinson (encore à 3 pts) et Sy creusaient un vrai break (58-66, 38e). Dans ce final haletant, Hannah déclenchait une réussite de très très loin (63-66) dans la dernière minute... Insuffisant pour l'UCAM, puisqu'une dernière interception et un ultime lay-up de Robinson scellaient le sort de cette rencontre. La Roca Team reste donc la seule équipe invaincue en Ligue des champions FIBA. Un 6/6 inédit dans cette compétition. Face à son ancien club (en 2010), l'Amiral Sy a encore joué les guides : 9 pts à 4/7, 2 rebonds, 3 passes et 4 interceptions. Et la Roca Team, qui avait besoin de se rassurer dans la peinture, a plutôt bien tenu le choc sous les cercles.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.