“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco, pas si nul que ça

Mis à jour le 20/07/2017 à 05:07 Publié le 20/07/2017 à 05:07
Falcao tente 
de s'échapper

Monaco, pas si nul que ça

Malgré l'égalisation de Fenerbahçe à dix minutes de la fin, l'AS Monaco a maîtrisé son sujet pendant près d'une heure pour son dernier match amical en Suisse. Encourageant

Pour son dernier match de préparation en Suisse, les Monégasques ont montré beaucoup plus de consistance que lors de ses précédentes sorties. Pendant une heure, ils ont maîtrisé leur sujet avant de plonger petit à petit face aux Turcs de Fenerbahçe un brin plus tranchants.

Au final, le match nul (1-1) est assez logique. Après une première période maîtrisée, Lemar ouvre logiquement le score (52').

Une prise de pouvoir qui aurait pu se faire plus tôt si Kongolo, Jemerson puis Saint-Maximin s'étaient montrés moins maladroits.

Toujours fidèle à son 4-4-2, Leonardo Jardim avait décidé d'associer en attaque Saint-Maximin à Falcao. L'ex-stépahnois a amené de la vitesse et a souvent pris la profondeur.

Malheureusement, il a rarement fait les bons choix dans les derniers mètres (20'). « Jusqu'à présent, j'ai toujours évolué sur un côté dans ma carrière. Pour plus créer et provoquer, confiait ce dernier alors qu'il a été l'un des Monégasques les plus en vue dans cette préparation. Mais je découvre un peu plus ce poste en soutien de l'attaquant. Je sens qu'on me fait de plus en plus confiance. Après, ce qui compte le plus pour moi, c'est le temps de jeu… donc on verra ».

Fabinho-Tielemans, dans un fauteuil

Si au milieu la paire Fabinho-Tielmans a joué dans un fauteuil, sur les côtés, on a senti une nouvelle fois un déséquilibre. Le jeune Gil Dias, prêté la saison dernière à Rio Ave s'est montré très discret, tout l'inverse de son pendant côté gauche Thomas Lemar, encore très bon.

Quant à Kongolo, recruté à Feyenoord pour anticiper le départ de Benjamin Mendy vers Manchester City, il a soufflé le chaud et le froid.

Défensivement, le longiligne batave s'est montré friable, et au moment d'apporter le surnombre il manquait de justesse technique. Jusqu'à présent, le coach portugais l'avait essayé en tant que défenseur central. « Je l'ai trouvé agressif et il peut offrir plusieurs solutions », se contentait Jardim, qui a une nouvelle fois testé plusieurs joueurs. « Cela nous permet de trouver des solutions parce qu'on va jouer quatre compétitions », insistait-il.

Des solutions justement, il faudra certainement en trouver une ou deux pour ne pas vivre une saison compliquée. Vadim Vasilyev était aux premières loges pour assister à la perf' de son équipe. « Nous parlons toujours avec la direction et nous savons toujours ce dont l'équipe a besoin », rassurait Jardim.

Pour la recrue Youri Tielemans, arrivée d'Anderlecht, la préparation est positive : « On a pu trouver du rythme. Comparé à la Belgique, l'intensité est plus élevée et il y a moins de déchet technique ».

L'équipe alignée pendant une heure se rapprochait dans l'idée de celle de la saison dernière. Plus que lors des précédents matches. Une bonne progression donc. « Après, c'est quand même encore un peu tôt pour juger, mais disons qu'on a cette même culture de la gagne. On retrouve la possession et cette envie de jouer aussi en contre », avouait Djibril Sidibé qui se considère à 60 % de sa forme.

Ce qui laisse pas mal de marge…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct