Rubriques




Se connecter à

Monaco marche sur l'eau

Contre Lorient, sous la pluie, les Monégasques ont déroulé en deuxième période après avoir été bousculés en première. Au final, ça fait 3-0, et l'ASM poursuit sa marche en avant

A Lorient, Fabien Pigalle Publié le 19/11/2016 à 05:17, mis à jour le 19/11/2016 à 05:17
Le tarif « monégasque » à Lorient : trois buts par match avec cette victoire 3-0 acquise après la pause.
Le tarif « monégasque » à Lorient : trois buts par match avec cette victoire 3-0 acquise après la pause. AFP

A l'image du Moustoir, le match était ouvert aux quatre vents hier, et très vite, une pluie d'occasions remplaçait celle tombée au coup d'envoi. Dans une rencontre qui s'annonçait déséquilibrée sur le papier entre la meilleure attaque d'Europe et la lanterne rouge du championnat de France, on assistait très vite à un drôle de jeu concours. Une course à qui défendrait le plus mal !

Les hommes de Bernard Casoni, qui s'asseyait pour la première fois sur le banc lorientais, jouaient un football débridé et sans complexe.

Les Monégasques, d'habitude si forts dans l'axe, étaient dépassés par la vitesse de Waris et de Marveaux. Dans ces conditions, l'équipe qui allait se montrer la plus réaliste devait l'emporter.

 

Et cette équipe-là, en ce moment, c'est Monaco et personne d'autre. Score final : 3-0, signé Falcao, Lemar et Boschilia.

Avec une moyenne de trois buts par match en L1, l'ASM est tout simplement irrésistible.

Et il n'y a rien de surprenant là-dedans !

« On savait que Lorient allait attaquer fort la rencontre avec un nouveau coach, expliquait Jardim. Mais nous savions aussi qu'il ne pourrait peut-être pas tenir 90 minutes ». Encore une fois, le technicien portugais a visé juste. « La confiance est clairement chez eux et pas chez nous », résumait brièvement Casoni qui au-delà du score « sévère » préférait retenir la prestation de ses joueurs.

 

Loin d'être illogique, le 3-0 est un poil trompeur tant l'ASM s'est faite bousculer en première période.

« On a manqué de justesse et loupé pas mal de situations de contre », confessait Fabinho qui voit en la trêve internationale et le terrain glissant des circonstances atténuantes.

Plaisante à regarder, la première mi-temps était pétillante de bonnes intentions, et de mauvaises réalisations. « Je pense qu'on aurait dû mieux gérer des situations de transition où l'on s'est retrouvé en supériorité numérique. Là, nous aurions dû ouvrir le score et le match aurait été différent », analysait Jardim. C'est-à-dire plus tôt maîtrisé. Mais il en faut beaucoup plus pour faire chavirer cette équipe monégasque cette saison qui repart de Lorient avec 3 points. « Peu importe contre qui on joue, il faut gagner, poursuivait Jardim. C'est un message pour les jeunes. Quand on joue la L1, la Ligue des Champions, les Coupes ; il faut toujours être bon et ne pas se contenter d'un seul match en 15 jours ».

Un signal qui traduit l'ambition monégasque débordante et sa détermination à jouer sur tous les tableaux cette saison. Une victoire qui permet aux joueurs du Rocher de reprendre provisoirement la tête du classement à Nice, à la différence de buts.

Surtout, Monaco se met dans les meilleures conditions avant la réception de Tottenham la semaine prochaine, pour un match décisif en vue de la qualification en huitième de finale de Ligue des champions. Jusque-là, tous les plans se déroulent comme prévu.

 

Pourvu que ça dure.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.