“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco, l’heure de vérité

Mis à jour le 24/05/2019 à 10:09 Publié le 24/05/2019 à 10:09
Paul Lacombe et la Roca Team : un destin à écrire dans ces play-offs 2019.	(Ph. Dylan Meiffret et ASM)
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Monaco, l’heure de vérité

Dans ce duel face à Limoges au meilleur des trois manches, la pression est sur l’ASM qui doit impérativement marquer le 1er point avant le retour à Beaublanc

Dans la grande saga des play-offs, le plus gros piège se situe au début de la route. Pour les deux favoris au titre, Monaco, qui reçoit Limoges ce soir à Gaston-Médecin, et Villeurbanne, qui accueille demain Le Mans, toute la pression pèse sur leurs épaules. La LNB est l’un des rares championnats où les quarts de finale se disputent au meilleur des trois manches seulement, avec cette conséquence directe : la premier match à la maison est celui de tous les risques. Monaco devra ainsi tout faire pour s’imposer ce soir, histoire de ne pas se retrouver pour le retour dimanche à Limoges (18h30) à 40 minutes d’une possible élimination (belle éventuelle mardi 28 sur le Rocher).

Meilleure équipe de Jeep Elite depuis début mars et l’arrivée de Sasa Obradovic (17 victoires en 18 journées), meilleure attaque, meilleure équipe au rebond, la Roca Team affiche tous les signaux d’une équipe en forme et conquérante. D’autant que l’effectif est désormais au complet, avec le retour d’Amara Sy. L’ASM est en place, déterminée. Mais voilà, comme chacun sait, les play-offs sont un monde à part, où le mental joue une part prépondérante, ce qui signifie toujours une part d’inconnu. Irrégulier cette saison, le CSP du coach Péronnet n’en présente pas moins un effectif de premier plan. Sekou Doumbouya (2,05m, 18 ans) qui vient d’en planter 29 face à Levallois, espère flamber avant la NBA. Dwight Hardy, l’ancien meneur de Galatasaray, est un scoreur de haut niveau. Avec Hardy, Bouteille, Isaia Miles et William Howard, le CSP est capable de s’offrir des soirées d’ivresse à 3-pts. Le genre de scénario que la Roca Team souhaite absolument empêcher.

Classement saison régulière : Monaco 2e (24 v, 10 d), Limoges 7e (20 v, 14 d)

Evaluation : Monaco 1er (97,3), Limoges 2e (96,1)

Attaque: Limoges 3e (84,3), Monaco 5e(83,4)

Défense : Monaco 2e (76,1), Limoges 12e (81,7)

Rebond : Monaco 1er (37,3/match), Limoges 13e (34,4/match)

Passes : Limoges 1er (20,2/match), Monaco 7e (19,3/match)

Interceptions : Monaco 2e (7,6), Limoges 13e (6,3)

Adresse à 3 pts ; Limoges 2e (38,9%), Monaco 10e (35,8%)

Lancers-francs : ASM 8e (73,9%), CSP 10e (73,9%)

Tirs : Limoges 3e (49,1%), Monaco 5e (49%)

J.F. Ottonello

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.