Rubriques




Se connecter à

Monaco, l’heure de vérité

A Vilnius, l’ASM joue sans filet : la victoire et bonjour les quarts, la défaite et adieu l’Europe

Publié le 06/02/2019 à 16:55, mis à jour le 06/02/2019 à 16:55

Le vainqueur découvrira Valence (Espagne) en quarts de finale. Le perdant quittera l’Europe le cœur lourd.

Pour sa première participatin à l’EuroCup, la Roca Team joue son avenir à quitte ou double ce soir sur une terre où le basket est religion. A Vilnius, la Siemens Arena (10.000 places) s’apprête à bouillir dans l’espoir de voir le ‘’Rytas’’ (2 fois vainqueur de l’épreuve en 2005 et 2009) retrouver les quarts pour la première fois depuis six ans.

 

Vilnius est un miraculé : la semaine passée, à Belgrade, son pivot biélorusse Artiom Parakhouski (2,11m) l’a sauvé de l’élimination d’un shoot - énorme - au buzzer. Un client, ce Parakhouski. Le géant venu du froid est à la fois le meilleur scoreur (14,4 pts) et rebondeur (8,8) du Rytas. La triplette de meneurs - Kramer, Stipcevic, Seeley - peut prendre feu, de même que Bedzius, le shooteur, et Martynas Echodas, l’intérieur international de 21 ans. A l’aller, sur le Rocher (75-70), la défense monégasque avait cadenassé les gâchettes du pays balte. Sans Lacombe et Robinson, out, la Roca Team est diminuée, mais tout sauf résignée. Samedi, elle a gagné à Nanterre. Kikanovic, L. Jones, Ouattara et Needham ont brillé. A Vilnius, c’est un rendez-vous avec l’histoire. Pour rejoindre l’ASVEL dans la vitrine éclairée du Top 8. F.P.

Très en vue samedi à Nanterre (13 pts, 9 passes), le meneur Lazeric Jones, bien revenu après une blessure aux quadriceps, pourrait tenir un rôle clé.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.